Cultures contemporaines
Entrée libre
1h30
mobilité réduite
Quelle géopolitique du sport à l’aune des Jeux olympiques de Paris 2024 ?
Débat

Quelle géopolitique du sport à l’aune des Jeux olympiques de Paris 2024 ?

Les Géopolitiques de Nantes

Des compétitions sportives internationales aux petites fédérations locales, de la guerre en Ukraine aux financements de l’Arabie saoudite, acteur·ices et institutions sont soumis à des rapports de forces mêlant la petite et la grande géopolitique. Dès lors, tous·tes cherchent à s’emparer de la puissance sportive pour mieux l’utiliser. Dans ce contexte, les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 sont un enjeu majeur pour la France, mais aussi pour le monde. Comment s’organise la géopolitique du sport ? Quels en sont les enjeux et les limites ?

Avec Lukas Aubin, Emmanuelle Bonnet Oulaldj, Carole Gomez et Vincent Pasquini.
Présentée par Aurélie Roché.
 

Les intervenants

Lukas Aubin est directeur de recherche à l’IRIS, docteur en études slaves et membre du Centre de recherches pluridisciplinaires multilingues (CRPM) de l’Université Paris Nanterre. Russophone et voyageur aguerri, il parcourt l’ex-URSS depuis plus d’une décennie pour conduire ses recherches. Son travail porte sur les nouveaux enjeux géopolitiques de la Russie et du sport. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont La Sportokratura sous Vladimir Poutine. Une géopolitique du sport russe (Bréal, 2021), Géopolitique de la Russie (La Découverte, 2022), Atlas géopolitique du sport (Autrement, 2022) et Géopolitique du sport (La Découverte, 2023).

Emmanuelle Bonnet Oulaldj est co-présidente de la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT), administratrice du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) depuis 2017 et de l’Agence nationale du sport (ANS) depuis 2019. Engagée depuis 20 ans dans le mouvement sportif fédéré, elle porte en 2021 la candidature #NousLeSport à la présidence du CNOSF pour encourager une vision émancipatrice et inclusive du sport associatif.

Carole Gomez est assistante diplômée en sociologie du sport au sein de l’Institut des Sciences du Sport de l’Université de Lausanne (ISSUL) où elle prépare une thèse sur les violences de genre dans le sport. Précédemment, elle a été directrice de recherche à l’IRIS, spécialisée en géopolitique du sport. Ses travaux de recherche portaient sur la diplomatie sportive, les questions d’intégrité et la réforme de la gouvernance sportive.

Vincent Pasquini est en charge de la coopération internationale au sein du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 depuis mars 2020. Il a auparavant travaillé pendant 17 ans dans les relations internationales au ministère des Affaires étrangères ainsi qu’au département des Affaires politiques des Nations unies. Vincent Pasquini est diplômé d’un master en relations internationales de Sciences Po et d’un master en études africaines de l’Université Paris 1.

Aurélie Roché adjointe à la communication à l’IRIS

Institut de Relation Internationales et Stratégiques
Nantes métropole
RFI
RTS
Diplomatie
La Croix
Ouest France
Quelle géopolitique du sport à l’aune des Jeux olympiques de Paris 2024 ?
Les autres évenements
Bienvenue au LU
Le LU est fermé
Accueil - Billetterie
 
Exposition
 
Bar
 
Restaurant
 
Salon
 
Tour LU
 
Hammam
 
Voir les Horaires