Un Week-end singulier : les projections

cinéma documentaire : trois films-portraits

En raison des mesures liées au Coronavirus, nous sommes au regret de devoir annuler l’ensemble du week-end singulier dont les projections.
Les places pour Jacqueline (représentations du 13 & 14 mars) et Transfiguration (14 mars) seront remboursées.
• Celles et ceux qui ont acheté un billet sur le site Internet du lieu unique peuvent obtenir le remboursement par téléphone dès lundi en appelant la billetterie du lieu unique au 02 40 12 14 34 ou 02 51 82 15 45
• Celles et ceux qui ont acheté un billet au guichet doivent venir au guichet faire l’échange. Le guichet de billetterie est fermé la semaine prochaine, conservez vos billets, nous vous tiendrons informés des horaires d’ouverture la semaine du 23 mars.
Durant le week-end, le bar du lieu unique reste ouvert mais limite sa capacité à 100 personnes. Les DJs sets et concerts prévus pour le week-end singulier sont annulés. Le bar fermera vendredi et samedi à 1h.
Les restaurant, bénéficiant d’une entrée séparée, sera également ouvert et sa capacité sera limitée à 100 personnes.
Le hammam, d’une capacité inférieure à 100 personnes, sera ouvert selon les horaires habituels.
Nous espérons vous retrouver rapidement pour la suite de la programmation. Restez connectés, nous vous tiendrons informés des mesures prises.

__________

Ce Week-end singulier est l’occasion de présenter trois films-portraits sur une femme et des hommes pour qui créer est une nécessité.

à 15h : Monique Mercerat. Les fenêtres-tiroirs
de Mario Del Curto et Bastien Genoux (Suisse, 2019, 41’)
Projection suivie d’une discussion avec les réalisateurs.

Telle une dentelière penchée sur son ouvrage, Monique Mercerat transcrit chaque soir ses visions, au feutre sur papier ou Rotring. Les formes de ses dessins, dont elle emplit l’espace, procèdent d’un univers onirique apparemment paisible, mais non moins mystérieux et foisonnant de symboles. Monique Mercerat est née le 18 juillet 1944 à Courgenay dans le Jura. Frappées par le handicap, ses premières années sont ponctuées de nombreux séjours à l’hôpital. Dès l’enfance, elle trouve refuge et réconfort dans le dessin, créant et développant un univers singulier, nourri par l’observation de son environnement direct et de ses rêveries.

__

à 16h30 : Paki la comète
de Mario Del Curto et Bastien Genoux (Suisse, 2019, 16’, work in progress)
En présence des réalisateurs

Paki aime la vie, les animaux, il s’est construit une image de fou exubérant, rebelle et sauvage mais il nous rappelle juste que l’homme peut vivre autrement, il suffit de couper les entraves.

__

à 17h : Les Couleurs du silence
de Milka Assaf (France, 1995, 58’)
Grand prix du musée d’Art moderne de Paris à la biennale du film sur l’art en 1996
Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice

“La Maison des Artistes” de Gugging (Autriche) abrite quatorze pensionnaires schizophrènes : douze peintres et deux poètes. Quelques-uns parmi eux sont célèbres comme Johann Hauser, August Walla, Oswald Tschirtner. Leurs toiles voyagent à travers le monde et leur cote monte sur le marché de l’art, mais ce succès laisse froids leurs auteurs qui n’obéissent plus qu’à leur “intérieure nécessité”.
Non-initiés aux beaux-arts, poussés par une impérieuse pulsion, ils jettent indifféremment leur cri sur un arbre, un mur ou une toile.
À travers une mise en forme qui leur est propre, qu’ils maîtrisent, et qui fait de l’ensemble de leurs créations une œuvre puissante, ils ont construit leur propre univers.

À propos des réalisateurs
Mario Del Curto est photographe. Dès 1983, il se passionne pour l’Art brut et y consacre de nombreux ouvrages, films et expositions. Depuis quelques années, il parcourt le globe et porte son regard sur les liens de l’Homme à son environnement végétal. Bastien Genoux est auteur, réalisateur et chef opérateur. Il a fondé Détours Films.

Milka Assaf, d’origine libanaise, a réalisé une quinzaine de documentaires dont plusieurs ont été primés, un film de fiction, une pièce de théâtre, Les Démineuses et de nombreux autres projets. Elle écrit en ce moment un roman intitulé Anya au pays de l’Ogre.