TROIS REGARDS SUR L’IMMIGRATION 1/3

L’histoire des immigrations en France (XIXe-XXe) : gestion politique, réalités socio-culturelles et stéréotypes

Par Yvan Gastaut, historien

« Après avoir montré la manière dont les historiens se sont attachés au thème de l’immigration, j’évoquerai la manière dont la question des flux de population s’est mise en place dans la société française à partir du milieu du XIXe siècle, en essayant de délimiter ses contours et d’apporter des éléments de comparaisons à travers le temps. Il s’agira de présenter les grandes évolutions d’une politique d’immigration, mais aussi les apports de l’immigration à la vie sociale et plus tard culturelle de la France. Enfin, il ne faudra pas négliger la question d’un regard médiatique porté sur ces « Autres », souvent nourris par des malentendus et des stéréotypes. »

Yvan Gastaut est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Nice et chercheur au Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine (CMMC). Il est spécialiste des relations interculturelles dans le bassin méditerranéen, des questions migratoires, du racisme et des enjeux identitaires liés aux situations cosmopolites. En sus de nombreux articles (revues Les Cahiers de la Méditerranée, Hommes et migrations…), il est l’auteur de l’ouvrage : L’opinion française et l’immigration sous la Ve République (Paris, Seuil, 2000).

TROIS REGARDS SUR L’IMMIGRATION

Ancien, multiple et complexe, le phénomène migratoire se décline sur plusieurs échelles de compréhension. Échelle mondiale, d’abord : dans le monde globalisé qui est le nôtre, les migrations sont devenues un enjeu planétaire et bousculent les notions de frontières, de souveraineté et de citoyenneté. Échelle nationale ensuite, ces « flux » s’inscrivant dans une réalité politique, culturelle et sociale française, qu’ils contribuent à modifier. Echelle individuelle enfin, « humaine », car les flux dont on parle sont bien des flux de personnes, d’individus acteurs de leur vie, au-delà d’une perception monolithique de « l’immigré » et des politiques du chiffre.
Par ce cycle de conférences, nous avons voulu apporter des éclaircissements, enrichir la réflexion autour de ce très vaste et si sensible sujet qu’est aujourd’hui l’immigration. Et ce en proposant trois « regards », trois approches disciplinaires différentes : historique, géopolitique et philosophique.

En lien avec l’exposition « Nantais venus d’ailleurs, histoire des étrangers à Nantes au XXe siècle », présentée au musée d’Histoire de Nantes du 2 avril au 6 novembre 2011,
qui proposera de son côté :
• Jeudi 13 octobre à 18h30 : 100 000 habitants supplémentaires dans la métropole nantaise de 2030 : une richesse et des défis – Par Thierry Violland, Directeur de l’agence d’urbanisme de la région nantaise (AURAN) et coordinateur de la démarche participative Ma Ville Demain

• Jeudi 20 octobre à 18h30 : Discriminations ethniques et raciales en France : le rôle de l’origine dans les trajectoires sociales par Patrick Simon, socio-démographe
>>> POUR EN SAVOIR PLUS