Trois doigts sous le genou

Tiago Rodrigues / Mundo Perfeito

Les mots peuvent-ils être dangereux ?
Au départ de cette question, l’auteur et metteur en scène Tiago Rodrigues, qui a notamment travaillé avec les tg STAN, s’est plongé dans les archives de la commission de censure mise en place au Portugal à l’époque de la dictature salazariste. Parmi les milliers de textes de pièces de théâtre soumis à l’examen des censeurs du Secretariado Nacional de Informaçao (SNI), Tiago Rodrigues s’intéresse tout particulièrement aux rapports rédigés par les censeurs eux-mêmes, rapports où ils justifient coupures et autres interdictions de textes et de mises en scène.
À l’œuvre depuis une décennie avec sa compagnie Mundo Perfeito, Tiago Rodrigues est considéré par la presse portugaise comme l’un des jeunes artistes les plus influents du pays. Trois doigts sous le genou a remporté le prix du meilleur spectacle de l’année 2012 de la Société portugaise des Auteurs, et a été loué pour avoir transformé l’héritage des oppresseurs de la liberté artistique et politique en un outil attirant l’attention sur les aspects du théâtre toujours susceptibles à ce jour d’être dangereux. Tiago Rodrigues parle quant à lui d’une « douce revanche».

Tiago Rodrigues a présenté au lieu unique sa pièce Duas Metades dans le cadre du festival Actoral.

handicap_auditif.png Spectacle en portugais , surtitré en français.