SuperTalk

SuperTalk est une maison de conférences – comme il y a des « maisons d’édition » ou des « maisons de disques ». Sa vocation est de faire partager des savoirs singuliers en donnant la parole à des passionnés plutôt qu’à des mandarins.
Menées en mode stand-up avec images et son en double ration, les conférences SuperTalk orchestrent des rapprochements inventifs entre des domaines culturels souvent tenus éloignés : arts savants et populaires, grandes et petites histoires, vies privées et événements collectifs.
Plus stimulantes qu’académiques, les conférences SuperTalk s’adressent à tous ceux qui s’intéressent à la culture dans ses grandes largeurs.
Chaque conférence fait l’objet d’une direction artistique, d’une recherche visuelle et d’une interactivité spécialement adaptée.

Prochain rendez-vous :
– Le Wi-Fi, de l’antiquité à nos jours par Marie Lechner
1er semestre 2015

les rendez-vous passés

Fans and Furious, les fans, leurs vies, leurs œuvres
par Stéphane Malfettes
Depuis les premiers déhanchements d’Elvis Presley, l’inconscient visuel du rock s’est structuré en exacerbant la réalité hystérique des corps : ceux des stars, bien sûr, mais aussi ceux de leurs admirateurs et admiratrices. Partenaires privilégiés de l’édification des mythologies populaires ou ouvriers d’usine des mass media, les fans sont d’autant plus fascinants qu’ils révèlent, à des degrés souvent extrêmes, l’emprise de nos passions ordinaires sur le cours de nos vies. Collectionnite aiguë, fan art, tribute bands (ou « groupes en hommage à ») : fussent-elles placées sous l’égide de l’imagination la plus farfelue, ces expressions paroxystiques de l’adoration font preuve d’une épatante créativité.

Stéphane Malfettes est directeur de l’auditorium du Louvre, auteur d’essais d’esthétiques et cofondateur de SuperTalk
— Vendredi 19 décembre à 19h
— entrée libre

La série Z sur le gâteau
par Pierre Alferi
Scénario abracadabrant, sujet scabreux, filmage foutraque, effets très peu spéciaux, interprétation ridicule : ce qui fut nommé, dès les années 60,
« la série Z » est le point de fuite de plusieurs corridors obscurs de la production cinématographique. Avec ce Supertalk (conférence en mode stand up), le poète, écrivain et essayiste Pierre Alferi propose une anthologie illustrée et personnelle de ces prophéties marginales, grimaçantes ou minables ; autant d’esquisses d’un contre-modèle esthétique et moral par un cinéma fièrement mineur, au rire libérateur.

Pierre Alferi est l’auteur d’une quinzaine de livres de poésie, de romans et d’essais (la plupart chez P.O.L), mais aussi de films expérimentaux et de pièces sonores, de livres d’images et d’affiches (archivées sur alferi.fr). En 2013, il présentait en compagnie de Rodolphe Burger; les Cinépoèmes Live sur le festival Atlantide.

Dans le cadre de Un Week-End Singulier (8-11 avril) au lieu unique.
— vendredi 10 avril à 19h
— entrée libre