ROBERT PLANKETT

PAR LE COLLECTIF LA VIE BRèVE

 

MISE EN SCÈNE :

JEANNE CANDEL

Robert Plankett, première création de ce tout jeune collectif né il y a trois ans, est le fruit d’une écriture commune. L’observation minutieuse du deuil en est le cœur vivant.

Robert Plankett, metteur en scène, est mort. Ses proches se retrouvent chez lui pour vider la maison, ranger leurs souvenirs, s’occuper de ce qui reste et de ceux qui restent. De Robert Plankett, on ne sait que peu de choses. C’est à travers ses proches qu’un portrait de lui se dessine lentement, un portrait non dénué d’humour. Ces retrouvailles sont l’occasion de révéler avec tendresse et drôlerie les penchants des uns, les travers des autres.

Ce spectacle, au sujet risqué et délicat, regorge de trouvailles sensibles servies par une mise en scène pleine de fraîcheur et d’intuitions. Un théâtre très libre hors des sentiers battus qui démontre une capacité réjouissante à déjouer les clichés.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

>>> Et aussi : Café philo “Qu’est-ce que connaître l’Autre ?” Mardi 3 avril 2012 à 18h30 / entrée libre

Photo : © Charlotte Corman