Quelle jolie symétrie, Émilie (et vice-versa) !

Math-o-LU

Suite aux nouvelles mesures annoncées par l’État le 13 avril, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, nous sommes au regret de vous informer que le lieu unique restera fermé au public jusqu’à nouvel ordre.
Nous sommes aussi au regret de vous informer que tous les rendez-vous du Labo utile jusqu’au 30 juin inclus sont annulés : toutes les conférences (rendez-vous bioéthique, géopolitiques, l’IEAoLU…) et les projections (Doc a LU) et le festival Les Etoiles du documentaire.
___

Du pliage des origamis aux kaléidoscopes, des solides réguliers de Platon aux cristaux de quartz, des flocons de neige au mouvement des étoiles en passant par les pétales de fleurs, la symétrie fascine. Dans la nature on trouve facilement des symétries d’ordre 3, 4 ou 6, mais pas d’ordre 5, quoiqu’on en trouve des traces dans une mosquée à Ispahan, dans des œuvres d’Albrecht Dürer ou les recherches de Johannes Kepler. Après une présentation de Samuel Tapie, nous nous émerveillerons sur ces symétries.

En lien avec l’exposition Quantum