Nervures

 

Fabrice Lambert

Après deux créations de groupe, Solaire et Faux Mouvement, Fabrice Lambert revient à la figure du solo qu’il a entre autres traversée avec Gravité.
Avec Nervures, le danseur et chorégraphe dans un face à face avec un mobile conçu par le plasticien Xavier Veilhan, figure majeure de l’art contemporain, ouvre un dialogue sur le thème des réactions en chaîne.
Dans ce solo de toute beauté, Fabrice Lambert, traversé de mouvements vifs et hachés, nous parle du stress de la vie citadine et du foisonnement de ses réseaux multiples. Face à une mécanique qui avance inéluctablement, l’individu devient une nervure au centre d’un réseau qui le dépasse.
Sur le plateau, le rapport entre l’homme et le mobile, objet aux ramifications multiples, devient la métaphore de l’homme moderne face à ces réalités, qu’il questionne à chaque instant.

handicap_auditif.png

 

———————————————————————————————————————–
————–

VOUS DEVRIEZ AUSSI ÊTRE INTÉRESSÉ(E) PAR

————–

b.c, janvier 1545, fontainebleau. de Christian Rizzo
Jeudi 29 et vendredi 30 janvier à 21h • de 11 à 20€

Matter de Julie Nioche
Mercredi 11 et jeudi 12 mars à 20h30 • de 11 à 20€