LES RENCONTRES DE SOPHIE

LA FOLIE DES HOMMES

 

EN PARTENARIAT AVEC L’ASSOCIATION PHILOSOPHIA

ATTENTION ! CHANGEMENT DE PROGRAMME

La conférence de Jean-Claude Guillebaud, prévue le dimanche 11 mars à 18h30 est remplacée par celle de Dany-Robert Dufour, « Que faire de la folie des hommes ? »

« Que faire de la folie des hommes ? »

« On se représente souvent la folie comme un regrettable accident pouvant survenir dans le parcours de tout un chacun. Nous prendrons le parti inverse et soutiendrons que la folie se trouve au cœur de la condition humaine. La folie ne serait donc pas accidentelle, mais structurelle. Bref, comme le disait Samuel Beckett, « Les hommes naissent fous ». Ce à quoi, sentencieux, il ajoutait : « Certains le demeurent… ».
Cependant, on pourrait se demander si, partant de la même prémisse, il ne vaudrait pas mieux dire aujourd’hui : « Les hommes naissent fous et de plus en plus le demeurent ». La question serait alors de savoir 1° pourquoi ? 2° quels sont les effets de cette diffusion de la folie dans l’histoire ? 3° Quels seraient les remèdes ? »

Dany-Robert DUFOUR est philosophe, professeur à l’Université de Paris 8, ancien directeur de programme au Collège International de philosophie, résident à l’Institut d’Études Avancées de Nantes. Il travaille au croisement de la philosophie politique et la psychanalyse. Il est l’auteur de nombreux livres parmi lesquels Folie et démocratie (Gallimard, 1996), Le divin Marché (Denoël, 2007, repris en Folio poche), La Cité perverse (Denoël, 2009) et L’individu qui vient… après le libéralisme (Denoël, 2011)

Trois jours de rencontres et débats autour de La folie des hommes en compagnie de philosophes, historiens, critiques d’art, psychiatres, psychanalystes, écrivains..
Et toujours : l’Abécédaire, l’atelier philo pour les enfants, des cinés philo, des projections vidéo programmées en partenariat avec l’association Mire et une programmation cinéma avec le Katorza.

Si l’homme est bien un « animal raisonnable », comment se peut-il qu’il agisse parfois, et même de plus en plus souvent semble-t-il, comme s’il était « fou à lier » ? En témoignent à l’envi la folie douce ou encore « l’inquiétante étrangeté » des créateurs, les errements de la vie privée de chacun, mais aussi, et sans doute plus gravement, les horreurs de l’histoire collective, en politique notamment, qui vont jusqu’à menacer aujourd’hui la survie de l’humanité et même l’ordre, voire l’existence du monde.

Si l’homo demens semble être en passe de l’emporter sur l’homo sapiens, n’est-ce pas dû à l’irrésistibilité de quelque passion destructrice que la raison ne parvient plus à juguler ? Ou bien ne serait-ce pas dû, paradoxalement, à la malignité d’une volonté de puissance animant la raison elle-même, qui disposerait désormais des moyens de ses plus noirs desseins ?

Mais si nous en sommes bien rendus là, est-ce selon la logique d’un destin, inexorable comme tel et donc désespérant, ou bien celle d’une destinée que la liberté des hommes pourrait encore espérer infléchir voire inverser .

LES RENDEZ-VOUS

VEN.9

à 14h30 : conférence inaugurale de Frédéric Gros : « La raison peut-elle être folle ? »

à 16h : conférence de Christian Maurer, docteur en philosophie à l’université de Fribourg sur « L’amour fou – à la recherche de la folie dans l’amour »

à 17h30 :cabinet de l’historien par Guy Rousseau : Sigmund Freud

à 20h : ciné philo – projection du film de Xavier Beauvois « Des hommes et des dieux », suivie d’une analyse par Denis Moreau, professeur de philosophie à l’université de Nantes.

SAM.10

à 14h : L’Abécédaire : 1re partie / 13 conférences de 20mn

à 15h : conférence de Roland Gori, psychanalyste : « De quoi la psychanalyse est-elle le nom ? »

à 15h : atelier philo pour les enfants : La machine à « Pourquoi » ?

à 16h30 : Art brut ou art des fous : le génie et la norme. Projection du documentaire d’Hervé Nisic, « La beauté crue », suivie de la conférence de Laurent Danchin, critique d’art et commissaire d’exposition

à 18h30 : cabinet de l’historien par André Guigot : Michel Foucault

à 20h30 : ciné philo – projection du film d’Ingmar Bergman « Persona », suivie d’une analyse par Dominique Paquet

DIM.11

à 11h30 : Folie et sentiment sécuritaire, table ronde avec le psychanalyste Roland Gori, l’avocat Jean Danet, spécialiste de droit pénal et des sciences criminelles et Wilfrid Martineau, psychiatre

à 14h : L’Abécédaire : 2e partie / 13 conférences de 20mn

à 14h : cabinet de l’historien par Angelo Giavatto : À propos d’Ajax. Les raisons d’une folie

à 15h : conférence de Patrick Lang, maître de conférences en philosophie et musique à l’université de Nantes, sur « Le génie côtoie-t-il la folie ? »

à 16h30 : entretien avec Cynthia Fleury, philosophe, animé par Joël Gaubert, professeur honoraire de philosophie, autour de la question « Le pouvoir rend-il fou ? »

à 17h45 : cabinet de l’historien par Jean-Claude Dumoncel : Gilles Deleuze

à 18h30 : conférence de Dany-Robert Dufour, autour de « Que faire de la folie des hommes ? »

+ vendredi, samedi et dimanche : projections de vidéos en partenariat avec Mire

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
• • • • • • • • • • AUTOUR DES RENCONTRES DE SOPHIE / À L’EXTÉRIEUR • • • • • • • • •

Le cinéma Katorza de Nantes s’associe aux Rencontres de Sophie du 5 au 8 mars avec une programmation de fictions et documentaires autour de la folie.

LUN. 5 MARS À 18H
« La moindre des choses », un documentaire de Nicolas Philibert
Tous les ans, pensionnaires et soignants de la clinique psychiatrique de La Borde se rassemblent pour préparer la pièce de théâtre qu’ils joueront le 15 aout. Au fil des répétitions, le film retrace les hauts et les bas de cette aventure qui, au-delà du théâtre, raconte la vie de tous les jours à La Borde.

LUN. 5 MARS À 20H05 / MAR.6 MARS À 18H
« Le moindre geste », un film de Fernand Deligny, Jean-Pierre Daniel, Josée Manenti
Un film « beau comme Murnau » a dit Rivette. Yves, considéré par l’institution hospitalière comme « inéducable et irrécupérable », devient en 1962 le personnage central d’un film tourné dans les Cévennes.

MAR.6 MARS À 20H10
« Titicut follies », un documentaire de Frédérick Wiseman
Tourné à Bridgewater (Massachussets) dans le pénitencier psychiatrique de l’armée américaine, Titicut Follies, premier film du documentariste américain, fut interdit pendant 24 ans. Caméra en prise directe avec le sujet, refus de tout commentaire, Fred Wiseman a déjà trouvé la méthode qui fera de lui un maître incontestable du genre documentaire.

MER.7 MARS À 19H30
« Une femme sous influence », un film de John Cassavetes
Une oeuvre maîtresse de Cassavetes, deux fois nominée aux Oscars en 1974 : pour sa mise en scène et la performance de son interprète principale, Gena Rowlands

JEU.8 MARS À 20H
« Après la folie », un documentaire de Mickaël Hamon, en présence du réalisateur Chronique d’un lieu où les malades en réinsertion après un lourd passé psychiatrique, tentent de se resocialiser. C’est aussi pour le réalisateur une mise à nu et un moyen de parler de sa propre « folie ».

www.katorza.fr
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

En collaboration avec le Musée des beaux-arts de Nantes, à l’occasion de l’exposition « Trésors cachés du cabinet d’arts graphiques » – Chapelle de l’Oratoire du 10 février au 29 avril 2012 / entrée libre

SAM.10 MARS À 12H à la Chapelle de l’Oratoire
L’expression de la folie autour de deux oeuvres de Pierre-Émile Cornillier, « Médée » (1897) et « La Démence » (1897)
Par Dominique Paquet, docteur en philosophie et dramaturge

www.museedesbeauxarts.nantes.fr

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

MER.14 MARS À 20H30 Passage Sainte-Croix, rue de la Baclerie
« Mystique et folie de la croix » : table ronde avec Pierre Falala, psychiatre et François Renaud, professeur de philosophie.

Photo : © SAM3