lecture de PATTI SMITH

 

Dans une interview de 1996 intitulée Because the Light, Patti Smith revenait sur ses essais poétiques et ses lectures :
“Mes premières aspirations, c’était de pouvoir écrire le genre de choses qu’écrivaient Robert Louis Stevenson et Rudyard Kipling. Et, en tant qu’adolescente, je m’imaginais aussi faire de la poésie jazz. J’écoutais simplement Coltrane et j’écrivais de la poésie. Lorsque j’ai découvert la poésie de Rimbaud, j’ai en fait arrêté d’écrire pour un temps. Je me souviens d’avoir vu un exemplaire des Illuminations en vente sur une table de livres d’occasion. Quand je l’ai ouvert, je ne comprenais pas vraiment. Pourtant, de quelque manière, je savais que c’était le langage parfait. Il avait l’air de scintiller. Je savais qu’un jour je le déchiffrerai.”
Non seulement elle l’a déchiffré, mais elle n’a cessé de s’inspirer de lui et de bien d’autres dans ses propres textes qu’elle lit en public depuis les années 1970.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • ET AUSSI • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

> De 14h à 19h : exposition des photos de Patti Smith (entrée libre)
> 20h30 : concert (complet)

Photo : © Edward Mapplethorpe