Je suis un metteur en scène japonais

Fanny de Chaillé

texte : « Minetti » de Thomas Bernhard
traduction de Claude Porcell, l’Arche éditeur

Le Bunraku est l’art ancestral des marionnettes au Japon. C’est à lui que rêve Fanny de Chaillé quand elle s’improvise metteur en scène japonais.
Du Bunraku, elle reprend la structure traditionnelle : un récitant qui joue tous les rôles de l’histoire, un musicien qui accompagne les émotions du récitant et des marionnettes de grande taille manipulées à vue par trois personnes.
Mais comme elle n’est pas tout à fait japonaise, Fanny de Chaillé introduit ici de légères et décisives modifications dans l’art traditionnel : la marionnette n’est plus une poupée mais un danseur de chair et d’os, le musicien ne joue pas du shamizen mais du ukulélé.
Enfin, le récitant ne raconte pas une histoire légendaire mais reprend Minetti, le célèbre texte de Thomas Bernhard dans lequel un vieil acteur, chassé de la scène trente ans plus tôt, veut reprendre le rôle du roi Lear le soir de la Saint-Sylvestre.

www.fannydechaille.fr

Le lieu unique a accueilli Le voyage d’hiver en 2003 et Gonzo Conférence la saison passée.

En écho à ce spectacle, le programme du labo utile vous propose un café philo :
Nos pensées nous appartiennent-elles ?
mardi 23 octobre à 18h30

vous aimerez peut-être...