François Couturier + Tarkovsky Quartet

en partenariat avec Musique sacrée et la 52ème

Le lieu unique et l’association nantaise La 52ème vous proposent un événement inédit consacré à ECM (Edition of Contemporary Music). Grâce à son infatigable fondateur et touche-à-tout Manfred Eicher, ce label éclectique est parvenu sur près de 40 ans à enregistrer parmi les plus belles plages du Jazz, des musiques du monde et de la musique contemporaine, sans oublier les collaborations musicales pour des réalisateurs comme Jean Luc Godard ou Theo Angelopoulos. ECM a laissé une empreinte indélébile dans la musique en signant un nombre incalculable d’artistes majeurs : Keith Jarrett, Anouar Brahem, Ralph Towner… La célébration de ce Label, dont l’exigence sonore est contenue dans sa devise (« le plus beau son après le silence »), se devait d’être à la hauteur de son oeuvre… C’est aujourd’hui chose faite !

Le temps scellé : Hommage à Andrej Tarkovsky

 

Le lien entre ECM et le cinéma est ancien, tant le « style ECM » se prête à merveille au 7e art. L’hommage de François Couturier au cinéaste Andrej Tarkovsky participe de ce lien indéfectible entre l’image et l’esthétique défendue par ECM. Depuis ses débuts, François Couturier joue avec les frontières du jazz. Longtemps aux côtés d’Anouar Brahem, il a appris à repousser les limites du silence et à apprivoiser les influences du monde qui l’entoure. Les trois albums qu’il signe sur ECM autour de l’oeuvre du cinéaste Andrej Tarkovsky sont le reflet d’une démarche artistique qui privilégie l’acoustique, une ligne mélodique forte et la liberté de se frotter à l’improvisation. Avec ses compagnons de route du Tarkovsky Quartet, dont la violoncelliste Anja Lechner, il réussit un impressionnant numéro d’équilibriste entre atmosphères contemporaines et vibrations jazz. L’ampleur orchestrale du quartet impressionne et le talent de François Couturier est à fleur de peau quand il laisse une place délicate au silence et à l’abstraction. Dans Le temps scellé – spectacle produit et créé à la Fondation Royaumont – la musique du Tarkovsky Quartet, imaginée comme un reflet de l’univers pictural du cinéaste, devient à son tour miroir et source d’inspiration pour l’image. Lors de cette mise en abîme, Andrej A. Tarkovsky – fils du cinéaste – réagit à la musique en temps réel en projetant des images fixes et scènes de films.


Piano, composition : François Couturier | saxophone soprano : Jean-Marc Larché | violoncelle : Anja Lechner | accordéon : Jean-Louis Matinier | vidéo : Andrej A. Tarkovsky

>>> lire l’entretien avec François Couturier mené par David Sanson pour le quatrième numéro de la revue Questions d’artistes
Dans le cadre du festival ECM, David Sanson présentera une conférence
«Arvo Pärt, la voix de son être»
Vendredi 8 mars à 18h30 – le lieu unique – entrée libre
>>> en savoir plus par ici

Photo : DR