FILMS RARES

By Our Selves de Andrew Kötting(Royaume-Uni, 2015, 80’)
Mention spéciale du Grand Prix de la Compétition internationale du FID de Marseille
Projection suivie d’une discussion avec Gwenael Breës, membre du Collectif Cinéma Nova (sous réserve)

« Un film en forme de divagation sur les pas de John Clare, l’un des grands poètes romantiques du XIXe siècle, réputé fou et effectivement interné à l’asile pendant de longues années, dont il s’enfuit un jour de 1841 pour un périple à pied de 140 kilomètres à travers la campagne, à la recherche de son amour de jeunesse, Mary Joyce.
Andrew Kötting reconstitue librement la brève échappée de John Clare dans la campagne anglaise d’aujourd’hui, prétexte pour composer un portrait captivant où fiction et documentaire sont sans frontières. Scènes de visions ou d’écoutes hallucinées, reconstitutions anachroniques, conversations plaisantes ou lectures improvisées sont constamment traversées par une mise en abîme du tournage même, réinventant avec malice le documentaire biographique. »

En partenariat avec Mire
— Jeudi 14 avril à 20h30
— entrée libre

Au Royaume de Chomo de Jérôme Adeline (France, 2015, 13′, Padazard Prod)
Suivi d’une discussion entre Laurent Danchin et le réalisateur
Un documentaire sur l’univers de Chomo et sur l’indispensable sauvegarde de ce patrimoine artistique. Pendant l’été 2015, l’association des amis de Chomo commençait les travaux de restauration du bâtiment « le Refuge ». C’était le début de la sauvegarde du Village d’Art Préludien, situé au lieu-dit Paris-Forêt à Achères-la-Forêt, dans la forêt de Fontainebleau.

— Dimanche 17 avril à 15h
— entrée libre

Insomnia de Pascale Massicot, Stéphane Jean-Baptiste et Eric Potte (France, 2007, 19′)
dans la collection Les étonnants : Portraits d’artistes – Art hors les normes
Lena Vandrey peint, sculpte et écrit depuis son plus jeune âge. Son œuvre place les femmes au centre de sa création. Des Amantes imputrescibles à Pandore et ses boîtes, Lena Vandrey s’attache à reconstruire un monde, une histoire.

— Dimanche 17 avril à 15h30
— entrée libre

La sérénité sans carburant de Marie Famulicki(France, 2004, 52’)
Bonaria Manca est une femme poète qui chante les instants forts de sa vie, qui peint ses souvenirs et les visions de ses nuits ; une ancienne bergère d’origine sarde, qui vit seule dans une grande maison qu’elle a entièrement peinte et décorée. Le film veut aller à la rencontre de cette femme solitaire, de la poésie de sa vie, de son univers pictural étrange et émouvant.

— Dimanche 17 avril de 16h
— entrée libre

Visions singulières de Bastien Genoux et Mario Del Curtosur une idée de Laurent Danchin (Suisse, 2015, 56’)
projection suivie d’une discussion avec les réalisateurs et les quatre artistes, menée par Laurent Danchin

L’univers de quatre créateurs autodidactes hors norme À l’œuvre dans leurs ateliers respectifs, on parcourt de façon sensible et discrète leurs mondes intérieurs. Alain Lacoste nous fait découvrir dans les matériaux de récupération des figures cachées. Joël Lorand dessine un monde empli de créatures semi-humaines ou animales quelque peu effrayantes. Le punk Antoine Rigal développe une vision symbolique mettant en jeu sa biographie dans un univers narratif proche de la bande dessinée. Quant à Patrick Chapelière, il crée des animaux, des personnages et des lieux fantastiques empreints d’une candeur émouvante.

— Dimanche 17 avril à 17h30
— entrée libre