Cultures contemporaines
Entrée libre
France
achetez votre carte LU
Écrire dans un pays en guerre

Écrire dans un pays en guerre

Accueil : La Maison de la Poésie de Nantes
Depuis plusieurs saisons, le lieu unique accueille des associations et structures nantaises dont les problématiques trouvent écho à sa programmation. La Maison de la Poésie de Nantes a pour vocation artistique de diffuser la poésie d’aujourd’hui. Foisonnante, se renouvelant constamment, la poésie est le lieu de l’inattendu, de l’exigence, du singulier.

« Écrire dans un pays en guerre »

avec Kadhem Khanjar (poète irakien) et Omar Youssef Souleimane (poète syrien) Lectures bilingues, performance et entretien animé par Bernard Martin

Kadhem Khanjar est né en 1990 en Irak. Il réunit écriture et performances pour donner corps à son sentiment d’effroi et de lassitude face aux violences commises dans son pays. Dans Marchand de sang (trad. Antoine Jockey, Plaine page, 2017), il associe ses textes – glaçants de simplicité dans ce déchaînement de brutalités – et photos mises en scène dans des cimetières de voitures piégées. Kadhem Khanjar fait aussi partie du collectif Milice de la culture avec sept poètes irakiens qui filment leurs lectures dans des situations extrêmes et provocantes pour mettre en relief une réalité crue.

Né en 1987 en Syrie, Omar Youssef Souleimane a témoigné des violences du régime syrien en tant que journaliste et s’exile en France en 2012 où il est aujourd’hui réfugié politique. Il a été publié en Syrie, au Liban puis en France : La mort ne séduit pas les ivrognes (Éd. L’oreille du loup, 2014), Loin de Damas

(Le Temps des Cerises, 2017), Le Petit terroriste (roman,  Flammarion, janvier 2018).

Ses courts poèmes, authentiques, profonds, relatent la guerre, la mort, la résistance et l’exil. Le jeune poète use d’une langue précise aux images ciselées et pénétrantes.

Écrire dans un pays en guerre
Bienvenue au LU
Le LU est fermé
Accueil - Billetterie
 
Exposition
 
Bar
 
Restaurant
 
Salon
 
Tour LU
 
Hammam
 
Voir les Horaires