Saravah, les films

Pour compléter le concert célébrant le label Saravah, nous vous proposons 3 films de Pierre Barouh. Disparu fin 2016, Pierre Barouh se définissait comme le plus français des Brésiliens et le plus brésilien des Français. Le créateur du label Saravah a mené une carrière de réalisateur à son image : élégante, intelligente et indépendante.

14h30 > 15h30
Saravah 1972 – 60’
En tournage à Rio de Janeiro, Pierre Barouh décide de réaliser son premier film — autoproduit, réalisé en trois jours — qui deviendra LE film de référence sur le Brésil musical des années 60, en interviewant ses héros (Baden Powell, Maria Bethania, Paulinho da Viola).

15h45 > 17h05
Ça va, ça vient 1972 – 103 ’
La dérive urbaine d’un jeune ouvrier du bâtiment (joué par Areski Belkacem) qui s’extrait du chantier de la Place des Fêtes, à Paris, pour découvrir les joies et les questionnements de la vie bohème.

17h15 > 19h00
The Labyrinth – Ou l’album de famille 1976 – 110’
Le troisième film de Barouh suit la bande Saravah alors qu’elle prend la route du Périgord pour animer le festival “Les journées du voyage“. La chronique- documentaire rigolarde et post-soixante-huitarde évolue peu à peu en essai passionnant sur les mécanismes de la création.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Plus d’infos sur le concert Saravah revisité : ici

 

 

 

vous aimerez peut-être...

  • Saravah revisité - complet !
    The Recyclers, Areski Belkacem, Arlt,…
    samedi 13 janvier— 20h30En savoir plusmusique