Tigran Hamasyan

Pianiste prodige aux influences diverses, ce citoyen du monde fier de ses racines arméniennes pioche dans le jazz, le rock, les musiques classique ou folklorique pour ériger, seul ou en groupe, un répertoire d’une rare personnalité et sensibilité.

Visiblement, c’est un jeune homme qui n’aime pas se répéter. Sa discographie déjà pléthorique (huit albums et la bande originale du film japonais They Say Nothing Stays The Same de Joe Odagiri) malgré un âge christique (trente-trois ans en 2020, donc) est là pour en témoigner. Alors que dès ses… trois ans, il était capable de rejouer à l’oreille des classiques de Led Zeppelin et d’autres groupes de rock, ce cinéphile déclaré a depuis accumulé prix, récompenses et distinctions. Pourtant, sur disque comme sur scène – où l’improvisation s’invite souvent avec bonheur –, Tigran Hamasyan ne laisse jamais sa virtuosité (pourtant époustouflante) l’emporter sur l’essence même de son rôle de musicien : susciter des émotions.

vous aimerez peut-être...