(sans titre) (2000)

Tino Sehgal

Initialement dansé par Tino Sehgal, treize ans après sa création, ce solo est aujourd’hui interprété à Nantes par Boris Charmatz. On le voit ici déambuler, nu, sans décor ni musique, à la rencontre d’une vingtaine de «styles» du XXe siècle, qu’il interprète sans façon.
Depuis, bien des danseurs ont essayé d’incorporer à leur manière des danses du XXe siècle…
Internationalement remarqué pour ses «situations construites» – séquences chorégraphiées et instructions orales exécutées par des «joueurs» et «interprètes» à l’intérieur de musées ou de galeries –, Tino Sehgal est également danseur et chorégraphe.
Avec (sans titre) (2000), dont l’intention est d’exposer le médium danse, il pose pourtant déjà les bases d’une démarche à venir qui va le propulser dans le champ de l’art contemporain.

En coréalisation avec le TU-NANTES

Tino Sehgal, ancien étudiant en danse et en économie politique, est invité pour la première fois par le lieu unique et le TU-Nantes. Ses travaux prennent la forme de situations live à expérimenter dans des galeries et des musées.
En 2005, Tino Sehgal représente l’Allemagne au Pavillon allemand à Venise. En 2010, le musée Guggenheim à New York lui consacre une exposition monographique, et en 2012 il met en scène These Associations pour le Turbine Hall de la Tate Modern. En 2013, la Biennale de Venise lui a décerné son Lion d’or.