Rencontre avec Pierre Pica

Emilie Rousset

Suite aux mesures annoncées par l’État, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, nous sommes au regret de vous informer que le lieu unique est fermé au public jusqu’à nouvel ordre.

Nous sommes aussi au regret de vous informer que toutes les activités prévues jusqu’au 15 avril sont annulées. En conséquence, les spectacles, conférences, projections, exposition… suivants seront annulés, reportés ou décalés :

REPRESÉNTATIONS ANNULÉES

– 13, 14 mars : Olivier Martin-Salvan –  Jacqueline
– 14 mars : Olivier de Sagazan – Transfiguration
– 17, 18 mars : Sara Llorca – La Terre se révolte
– 17, 18 mars : Emilie Rousset – Rencontre avec Pierre Pica
– 27, 28 mars : Joséphine Serre – Data, Mossoul
– 7, 8, 9 avril : Nicolas Stemann – Contre-Enquêtes
– 25 avril : Au Milieu du Monde – Holly Herdnon + Bendik Giske

Concernant les mesures de remboursement ou pour avoir des informations sur les autres activités annulées ou reportées, cliquez ici

Si vous avez acheté vos places au TU Nantes, merci de vous rapprocher directement du TU


 

 

Dans cette pièce, les comédiens Emmanuelle Lafon et Manuel Vallade rejouent des discussions enregistrées entre Émilie Rousset et le linguiste Pierre Pica. Ils évoquent le système mathématique approximatif des Munduruku, tout en remettant en question avec humour la construction de l’esprit humain.

Les Munduruku, habitants de la forêt amazonienne, n’ont pas de mots pour compter au-delà de 5 ; ils utilisent ensuite des estimations. Pierre Pica, ancien élève et collaborateur du linguiste américain Noam Chomsky, a fait de cette tribu son sujet d’étude, et échange depuis 2015 sur ses recherches avec Émilie Rousset. Mais, si leurs discussions sont la matière première de cette pièce, celle-ci n’en est pas pour autant documentaire. Avec pour décor des œuvres de Célia Gondol, dans lesquelles des plantes pointent le bout de leurs feuilles, la mise en scène laisse se glisser un décalage entre les enregistrements et leur représentation, pour permettre à la fois l’analyse et le jeu, mais aussi pousser le spectateur à s’interroger : ce monde approximatif, que l’on croit à l’opposé du nôtre, nous est-il si étranger ?
_

En coréalisation avec le TU–Nantes, scène jeune création et émergence | dans le cadre de Soyouz, programme d’actions pour la jeune création théâtrale