Makongo

de Elvis Sabin Ngaibino (République Centrafricaine, 2020, 72’)

Dans la pure tradition du cinéma direct, le premier film de Elvis Sabin Ngaibino suit le combat d’André et Albert, deux jeunes Pygmées de la tribu Aka, pour que leur communauté puisse accéder à l’école.

Cette année, ils iront à Bangui vendre au marché leur récolte de chenilles (Makongo) afin de permettre la scolarisation de certains des leurs. Depuis la prise de décision, la récolte collective jusqu’au voyage vers Bangui, la découverte de la ville et leur déconvenue devant leurs maigres profits, Elvis capte le quotidien des deux amis. Le film les accompagne sans fléchir, attentif à leurs regards éreintés mais jamais découragés, à leurs gestes et à leur persévérance. Il s‘agit moins pour le réalisateur de nous dévoiler leur intimité que de révéler la dureté de la société centrafricaine à leur égard.

Le film Central Airport THF de Karim Aïnouz initialement prévuest remplacé par Makongo de Elvis Sabin Ngaibino.

vous aimerez peut-être...