Les racines de l’art

Voici un cycle de conférences proposé par des passeurs de connaissance où la discussion sur l’art et l’anthropologie permet de mieux s’informer, de s’interroger sur nos ancêtres et nous-mêmes.
L’anthropologie est l’étude de l’être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques et culturels. Cette discipline vise particulièrement les langages articulés et figuratifs, rites funéraires, politiques ou magiques, arts, religions, coutumes, habitats, techniques corporelles, instrumentales, de mémorisation, de numération, de représentations spatiales et temporelles, etc.
Elle s’appuie notamment sur l’étude comparative des différentes sociétés et ethnies décrites par l’ethnologie, et envisage l’unicité de l’esprit humain à travers la diversité culturelle.
Ces conférences sont l’occasion d’ouvrir le champ des possibles, de savoir regarder dans le passé pour comprendre notre présent et mieux appréhender notre futur.

Musique et spiritualité à travers les mythes et légendes
Rencontre avec Dominique Bertrand
Mythes et légendes contiennent nombre d’informations pour approcher l’usage du son et des lois de la résonance dans les sociétés traditionnelles, à des fins magiques, sacrées, thérapeutiques, etc… Musicien formé à diverses musiques traditionnelles et chercheur en musicothérapie, Dominique Bertrand se propose d’introduire une réflexion sur les rapports entre les lois physiques de la résonance et la dimension psychique, à partir de la légende biblique de Jéricho, du mythe d’Orphée et de divers éclairages venus de traditions chamaniques. Afin de ne pas s’en tenir à des paroles, le public sera invité à participer à une expérience de mise en résonance.

Musicien voyageur et écrivain, Dominique Bertrand explore les lois de la résonance et les effets psycho-acoustiques dans différents domaines de recherches. En chemin, il croise plusieurs traditions des Arts de l’Écoute (Inde, Tibet, Kabbale, Chamanisme mexicain…) et partage depuis plus de trente ans sa réflexion avec des musiciens, des compositeurs, des psychologues, des musicothérapeutes et des psychanalystes. À cheval entre la pratique musicale et la recherche anthropologique, sa recherche commence par la confrontation de la musique avec-ce-qui-n’est-pas-elle : sur le plan artistique cela concerne la poésie, la danse, le théâtre, le conte, le cinéma, la télévision. Sur le plan de la réflexion cela implique l’anthropologie, l’esthétique, la psychologie, l’acoustique et l’histoire.
trouveurdor.com

— Jeudi 30 avril à 19h
— entrée libre

conf3.jpg

les rendez-vous passés

L’énigmatique besoin de danser
Rencontre avec Françoise Gründ
Un examen des sociétés humaines montre que la danse fait partie du corpus social et imaginaire des groupes et des individus. Les mouvements, très différents, qui la composent, pourraient permettre de connaître les préoccupations communes mais aussi particulières, de chaque communauté. Les étapes de la vie – naissance, première coupe de cheveux, circoncision, rite de passage, découverte de l’érotisme, mariage, maladie, catastrophe naturelle, mort, ensevelissement – deviennent, grâce à la danse, des événements compensateurs, hors du temps. Par son caractère intime ou spectaculaire, la danse permet de faire varier le champ d’action humain. Ainsi, elle peut souder le corps d’une mère et de son enfant saisi de fièvre, mais aussi faire parcourir à un groupe, en extase, les chemins du monde des morts.
Françoise Gründ, ethnoscénologue, a parcouru le monde, pendant quarante ans, évoque, avec un support photographique, les questions engendrées par la danse, à la fois, si naturelle et si capable de transcender les limites humaines.

Françoise Gründ est docteur en ethnoscénologie, spécialiste des pratiques spectaculaires humaines. Elle a été directrice du Festival des Arts Traditionnels de Rennes, de 1974 à 1982, directrice artistique de la Maison des Cultures du Monde et du Festival de l’Imaginaire, jusqu’en 1998. Elle a également enseigné les arts du spectacle à l’Université de Paris X-Nanterre, jusqu’en 2002. Depuis quarante ans, elle parcourt le monde à la recherche des formes théâtrales rares ou inconnues des publics occidentaux. Elle se consacre aujourd’hui à l’écriture, la peinture et la scénographie.
www.francoisegrund.com

Rencontre proposée en écho au festival Assis ! Debout ! Couché ! au lieu unique (25-28 mars)

En collaboration avec la Maison des Cultures du Monde et le Centre Français du Patrimoine Culturel Immatériel.
http://www.maisondesculturesdumonde.org

— Jeudi 26 mars à 19h
— entrée libre

conf1.jpgPratiques rituelles des minorités ethniques d’Asie
de Laurent Jeanneau
Laurent Jeanneau s’intéresse à certains facteurs qui contribuent à encadrer les pratiques rituelles des minorités ethniques (7% de la population chinoise soit près de 128 millions de personnes) en Chine, les codifier pour qu’elles deviennent acceptables à un tourisme de masse en mal d’exotisme. Son intervention propose un état des lieux des vraies pratiques traditionnelles et la manière dont la « bâtardisation » opère.

Journaliste français et pisteur de singularités sonores puisées au bout du monde, Laurent Jeanneau documente les scènes du quotidien des minorités d’Asie. Les sons, ensuite publiés sur son label King Gong, font de cette démarche musicale originale un véritable voyage sonore. Celui qui se dit « ethnomusicologue sur le tas » est une sorte d’Alan Lomax extrême-oriental, un aventurier conservateur des cultures minoritaires asiatiques en voie de disparition.
soundcloud.com/kinkgong
www.facebook.com/pages/KINK-GONG
www.discogs.com/artist/916418-Kink-Gong
www.quaibranly.fr

www.facebook.com/events/1574413946145235/

Dans le cadre de Un Week-End Singulier au lieu unique (8-11 avril)

— Jeudi 9 avril à 19h
— entrée libre