Le signal du promeneur

Raoul Collectif

Premier opus du Raoul Collectif, Le signal du promeneur est construit autour de cinq authentiques aventures individuelles et nous balade dans des situations hors de l’espace et du temps, avec gravité et légèreté.
Du meurtrier Jean-Claude Romand au romancier Fritz Zorn, les acteurs jonglent avec l’effroi et l’émerveillement, maîtrisent parfaitement le collage de textes (d’Emmanuel Carrère à Zorn) et conduisent le spectateur dans un ailleurs fantasque.
Qu’est-ce qui pousse un homme à rompre totalement avec son milieu, voire avec la société tout entière ?
À opposer à un destin trop bien tracé une révolte qui porte en elle le cri viscéral ? Autant de questions dont s’empare ce collectif belge, dont la mise en scène, l’écriture et le jeu, font du spectacle un véritable signal d’alarme.

lll

Le Raoul Collectif est invité pour la première fois par le lieu unique.
Romain David, Benoît Piret, David Murgia, Jean-Baptiste Szezot et Jérôme De Falloise (selon l’ordre arbitraire), jeunes acteurs, se sont engagés dans la voie quelque peu utopique, lente mais fertile de la création en collectif. Ils ont élaboré ensemble une méthode de travail qui prend en charge toutes les dimensions de la création et de la production (documentation, mise en scène, scénographie, son, lumière, texte, diffusion…), en n’excluant pas le recours ponctuel à un « oeil extérieur » et à d’autres forces qui gravitent autour du collectif (assistante, directeur technique, costumière,…).