Le Misanthrope

Jean-François Sivadier, d'après Molière

Attiré depuis toujours par le théâtre de Molière, l’auteur, comédien et metteur en scène Jean-François Sivadier monte pour la première fois une pièce de l’auteur après Shakespeare, Brecht, Claudel…

Le Misanthrope, pièce la plus mystérieuse de Molière selon Sivadier, ne traite ni d’argent, ni du peuple, ni d’un pouvoir quelconque, mais de deux conceptions du monde qui s’affrontent : le brillant de la société et les cendres du renoncement (de paillettes et de cendres, le plateau en est d’ailleurs jonché).

Dans une mise en scène qui fait se côtoyer punk-rock, collants roses, chaussettes jaunes et perruques hilarantes, Alceste (interprété par Nicolas Bouchaud) hésite : partir ou rester ? Le personnage est tiraillé en permanence entre des pulsions contradictoires (haïr en bloc l’humanité et tomber amoureux), et l’un des aspects les plus drôles d’Alceste tient à son refus systématique de mentir.
Le contraire d’un homme politique, ou de n’importe quel flatteur, en quelque sorte. Être ou paraître reste la question.

Le lieu unique a accueilli La Folle Journée ou le Mariage de Figaro, La Mort de Danton et Noli me tangere.

lll

handicap_visuel.pngEn audiodescription le 27 mars
Visite tactile avec le scénographe Christian Tirole et le public malvoyant ou aveugle jeudi 27 mars à 17h45