Festival de l’Apocalypse

Pour la deuxième année, le château d’Angers et le lieu unique s’associent pour proposer une longue journée eschatologique en hommage à la célèbre tenture de l’Apocalypse, conservée au Château d’Angers. Musique, formes performatives, conférence… mettent en valeur les instruments, images et pensées présentes dans la tapisserie pour en faire résonner les métaphores et la valeur rédemptrice et éclairante.
Au programme de cette journée :


Jonas Nordberg

Le luthiste et guitariste suédois Jonas Nordberg joue du théorbe, sorte de luth du XVIe siècle, dans un répertoire qui va de la Renaissance aux paysages sonores contemporains.
17h45 au lieu unique, en streaming depuis le Château d’Angers

_
Conférence

Apocalypse-zombie ou demi-vie : consignes en cas de pandémie
par Frédéric Le Blay
Qu’avons-nous vécu depuis décembre 2019 ? Un avant-goût de fin du monde ? Qu’il s’agisse du début de la fin ou non, le monde des hommes s’est mis en pause ; pour beaucoup d’entre nous, le beau printemps 2020 a été ni plus ni moins l’expérience d’une disparition du monde. Une certitude que nous retirons d’ores et déjà de cette expérimentation collective est que, lorsque la fin adviendra, nous ne serons pas tous égaux face à la catastrophe. Nous le savions déjà à vrai dire. Peut-être convient-il de s’organiser… En moins d’une heure, le prédicateur passera en revue les scénarios qui pourraient présider à la rédaction d’un guide pratique de survie au temps de la Covid-19 (comme en prévision des autres acronymes viraux à suivre). Le cinéma et la littérature, ainsi qu’un brin d’histoire, feront office de matériel de premier secours et de mode d’emploi. Le pari est que cette promenade sanitaire n’ait rien de déprimant.

Frédéric Le Blay est maître de conférences à l’université de Nantes et chercheur au Centre François Viète. Il dirige depuis 2015 le programme interdisciplinaire ATLANTYS portant sur l’Imaginaire de la fin du monde et l’expérience de la catastrophe.
— 19h au lieu unique

 

_
Macadam Ensemble & Manuel Adnot
The Lassus Project

Ce concert rassemble les voix de Macadam Ensemble et le guitariste Manuel Adnot dans une relecture originale de l’oeuvre Missa pro defunctis du compositeur Roland de Lassus (1532-1594), fusion de la musique polyphonique de la Renaissance et de la musique improvisée. Les effets de la guitare électrique 8 cordes mêlés à la texture vocale du Macadam Ensemble donnent une profondeur et une couleur inattendue à ce Requiem, joyau de la musique du XVIe siècle.
— 20h à la Chapelle de l’Immaculée

 

_
Chicaloyoh
Chicaloyoh est le projet d’Alice Dourlen. Né en 2011, celui-ci a évolué : gardant la narration onirique des débuts mais abandonnant la musique folk, Chicaloyoh se tourne de plus en plus vers des ambiances inspirées de ses voyages et ses songes, minimaliste pour laisser toute la place à l’imagination.
— 21h15 au lieu unique

_
KTL
Stephen O’Malley et Peter Rehberg crée le duo KTL en 2006 lorsque la chorégraphe franco-autrichienne Gisèle Vienne leur demande d’écrire la musique de sa pièce Kindertotenlieder.
Membre de la formation Sunn O))), O’Malley est connu pour son interprétation monolithique et minimaliste de la guitare.  Rehberg, quant à lui, filtre les fréquences sur son synthétiseur modulaire.  Les résultats sont des visions profondes de dimensions abstraites.
Les deux artistes joueront leur septième album, VII, sorti en 2020.
— 22h45 au lieu unique

 

Événement en co-production avec le château d’Angers

vous aimerez peut-être...