Ermitologie

Clédat & Petitpierre

Suite aux nouvelles mesures annoncées par l’État le 13 avril, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, nous sommes au regret de vous informer que le lieu unique restera fermé au public jusqu’à nouvel ordre. Nous sommes aussi au regret de vous informer que toutes les activités (spectacles, conférences, soirées au bar, projections) prévues jusqu’à la fin de la saison sont annulées. En conséquence, les rendez-vous suivants sont annulés, reportés ou décalés :

REPRESÉNTATIONS ANNULÉES (mise à jour au 14 avril 2020)
– 13, 14 mars : Olivier Martin-Salvan – Jacqueline
– 14 mars : Olivier de Sagazan – Transfiguration
– 17, 18 mars : Sara Llorca – La Terre se révolte
– 17, 18 mars : Emilie Rousset – Rencontre avec Pierre Pica
– 27, 28 mars : Joséphine Serre – Data, Mossoul
– 7, 8, 9 avril : Nicolas Stemann – Contre-Enquêtes
– 25 avril : Au Milieu du Monde – Holly Herdnon + Bendik Giske
– 5, 6 mai : Clédat & Petitpierre – Ermitologie
– 12, 13 mai : M. Monnier, La Ribot, T. Rodrigues – Please, Please, Please
– 5, 6 juin : Théâtre de l’Unité – La Nuit unique
– 7 juin : Un Autre Orient – Chopi Timbila Orchestra

BILLETTERIE, REPORTS ET REMBOURSEMENTS

Détail des possibilités et modalités ici : www.lelieuunique.com/evenement/le-lieu-unique-est-ferme/

___

Ermitologie est une balade chimérique à travers l’histoire de l’art, sortie de l’imagination d’un duo de plasticiens et metteurs en scène que l’on connaît pour ses fascinantes sculptures vivantes.

C’est dans les efforts des ermites de la Renaissance, qui combattaient par un mode de vie ascétique toutes sortes de monstres infernaux, qu’il faut chercher l’origine de ce spectacle. Car le domptage du corps est omniprésent pour Clédat & Petitpierre, dont les costumes-sculptures conditionnent le comportement de ceux qui les portent. Sur le plateau, ils mettent en scène des créatures hybrides et attachantes, dont les textures empruntent aux peluches géantes de Mike Kelley et les formes aux icônes de l’histoire de l’art (une Vénus stéatopyge et une statue de Giaccometti…). À ces références partagées, chacun peut associer ses propres images intérieures et se laisser porter par un ballet poétique contemporain : la tentation de saint-Antoine est rendue douce par la magie d’un spectacle qui tient du mystère, au sens religieux du terme.


Spectacle à partager en famille, dès 6 ans.