Entretien avec Camille de Toledo

En octobre 2021, Camille de Toledo publie Le fleuve qui voulait écrire, les auditions du Parlement de Loire inspiré du « Parlement des choses », proposition du philosophe Bruno Latour de reconnaître une personnalité juridique à des entités naturelles. 

Dans cet ouvrage il déploie le récit d’un soulèvement légal terrestre où une commission constituante se voit confier la charge d’accueillir les éléments de la nature (fleuves, lacs, rivières, forêts, vallées, océans…) dans nos enceintes de décision politique. Pour la première fois en Europe, un fleuve a la possibilité de s’exprimer et de défendre ses intérêts. À l’instar par exemple du fleuve Whanganui, selon une loi adoptée en 2017 par la Nouvelle-Zélande.

Cette rencontre est l’occasion d’explorer le potentiel de cette démarche et de découvrir les recommandations politiques auxquelles elle a conduit.

En partenariat avec l’IEA

vous aimerez peut-être...