Entrée du personnel de Manuela Frésil (France, 2011)

cinéma documentaire : doc à LU

Ce film a été réalisé à partir des récits de vie des ouvriers des grands abattoirs industriels.

« Au début, on pense qu’on ne va pas rester. Mais on change seulement de poste, de service. On veut une vie normale. Une maison a été achetée, des enfants sont nés. On s’obstine, on s’arc-boute. On a mal le jour, on a mal la nuit, on a mal tout le temps. On tient quand même, jusqu’au jour où l’on ne tient plus. C’est les articulations qui lâchent. Les nerfs qui lâchent. Alors l’usine vous licencie.
À moins qu’entre-temps on ne soit passé chef, et que l’on impose maintenant aux autres ce que l’on ne supportait plus soi-même. Mais on peut aussi choisir de refuser cela. »

« Derrière les bêtes dépecées et les machines qui blessent, des êtres résistent et se racontent avec une clairvoyance et profondeur infinies. Ce film leur donne une voix, dans la tradition des plus beaux documentaires. » (Positif)

_
Projection suivie d’une discussion avec la réalisatrice, animée par Anne Le Pennec.
Dans le cadre de Question(s) d’éthique : Ralentir ?
_