Charlie Hebdo : Cinq ans après…

Rencontre avec Quentin Faucompré et Loïc Sécheresse

L’humour est-il devenu un sport de combat ? Cinq ans après les attentats contre Charlie Hebdo, cinq ans après les douze meurtres et les onze blessés, peut-on analyser ce qui a changé dans l’expression et la réception de la satire, de la critique humoristique des pouvoirs ? Les journaux iconoclastes paraissent encore, les caricatures circulent encore dans l’espace public, l’insoumission demeure visible. Mais le monde dans lequel cette critique s’exprime a-t-il encore le sens de l’humour ? La violence gagne dans les réponses actuelles à toutes les formes de contestation sociale. On arrête par exemple des manifestants brandissant un homard géant après l’affaire de Rugy mais on ne peut décemment pas interdire aux affichettes « Où est Steve ? » de détourner une exposition sur la place Royale à Nantes. L’équilibre des pouvoirs et des contre-pouvoirs est plutôt musclé aujourd’hui, mais on rit encore. On a beaucoup pleuré, certes, mais on rit encore !