At(h)ome d’Élisabeth Leuvrey

(France/Algérie, 2013, vostf, Les Écrans du large)

Plus de cinquante ans après la fin de la guerre, une cinéaste et un photographe, issus des deux camps du conflit et enfants héritiers de l’histoire coloniale franco-algérienne, nous ramènent en 1962 en plein Sahara algérien.

D’une zone désertique irradiée aux faubourgs d’Alger, ils suivent le parcours d’une explosion nucléaire expérimentale.

« Avec un rythme implacable, la cinéaste et le photographe alternent les plans, dont la beauté rivalise avec l’immensité de la tragédie humaine. »
Luciano Barisone, Visions du Réel

__
d’après le travail photographique et l’enquête de Bruno Hadjih
Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice.

__
À voir aussi sur la question nucléaire :
L’exposition photographique Fukushima, temps suspendu de Guillaume Bression & Carlos Ayesta, au Passage Sainte-Croix, du 25 sept au 16 oct 2021. En savoir +


vous aimerez peut-être...