Archives radioactives : temps profond et anthropologie

Table ronde avec Sophie Houdart et Maria Stavrinaki, modérée par Raphaël Bourgois

Toutes les révélations du temps long passé ont immédiatement suscité des projections dans le temps long futur : les premiers fossiles ont fait de l’espèce humaine un fossile potentiel. Mais la domestication de l’atome et les empires de la nucléarité ont partie liée avec une autre retro-projection. Celle de la stupeur devant les peintures pariétales qu’on essaie de comprendre en vain, en les ramenant tout au plus à quelques structures lacunaires. Pareillement, l’on est interpellé par les sites d’enfouissement que découvriront des habitants de notre planète dans plusieurs milliers d’années. 

La table-ronde est présentée en lien avec l’exposition Demi-vie

vous aimerez peut-être...