Amor Infiniti

Création sonore et visuelle

Sous l’impulsion de l’audacieux guitariste Manuel Adnot, fasciné par les écritures musicales illustrant de grands paysages froids et mélancoliques, se réunissent un ensemble vocal, son chef de choeur et un vidéaste plasticien. Cette création tirera aussi sa majesté de l’écrin qui lui est dédié, le Théâtre Graslin.

Amor infiniti, le terme est issu du livre de l’astrophysicien et écrivain vietnamo-américain Trinh Xuan Thuan Désir d’infini. S’il signifie initialement l’amour de l’infini, il peut aussi s’entendre ici comme l’amour infini. Cette double lecture, ce lien étroit entre Amour et Infini, est le socle du travail d’écriture et de scénographie que propose le projet Amor infiniti.

Manuel Adnot a ainsi composé une série de pièces pour choeur à huit voix et guitare.

La musique est inspirée tout autant par l’absolu et l’abstraction sonore, que par les grands espaces insulaires. A l’image des musiciens de la scène artistique islandaise comme Sigur Rós, Jóhann Jóhannsson ou Alex Somers, Manuel Adnot installe de longues nappes sonores – jouées par la guitare ou chantées par le choeur – au service de compositions lancinantes et mélancoliques. En écho à la proposition musicale, la vidéo se fait matière sensible et donne naissance à des formes abstraites, des particules saturées, des météores artificiels évoluant dans un long mouvement organique et contemplatif.

Une création de Manuel Adnot, Etienne Ferchaud et Barthélémy Antoine-Loeff

Une co-production Stereolux, le lieu unique, Angers Nantes Opéra et Fo Feo.