Âme qui vive d’Éliane Raheb

(France – Liban, 2018)

Haykal, un fermier chrétien âgé de 60 ans, vit dans une région montagneuse au nord du Liban, à quelques kilomètres de la Syrie. C’est une zone géopolitiquement complexe, où règnent des tensions sectaires, la peur et le désespoir, et qui dès lors est désertée par de nombreux habitants. Haykal lutte pour y rester et défendre son existence loin des slogans, avec la seule force de ses mains. Il devient l’âme de cette terre recluse.

« Fort d’une somptueuse photographie qui magnifie paysages montagneux, forêt de cèdres irisée par le soleil rasant et déploiement floconneux des pommiers en fleurs, le documentaire livre par fragments respectueux de son cheminement l’histoire d’un homme libre. » (Télérama)

vous aimerez peut-être...