Ainsi la bagarre

Lionel Dray et Clémence Jeanguillaume

Membre du Collectif la vie brève, travaillant régulièrement avec Sylvain Creuzevault et Jeanne Candel, le comédien au visage plâtré de blanc est le maître d’une cérémonie surréaliste qui emprunte à Buster Keaton son flegme implacable et à Jacques Tati son art de la pantomime. S’appuyant autant sur l’œuvre de Kafka que sur sa vie sentimentale compliquée, le duo d’artistes imagine une performance faite de pas de deux avortés, d’énigmatiques paraboles et de fausses pistes ubuesques. Au son détonant du thérémine – l’un des plus anciens instruments de musique électronique – Lionel Dray et Clémence Jeanguillaume composent un cabinet de curiosités théâtral, une balade en absurdie, qui questionne la capacité de l’Homme à communiquer avec autrui.

vous aimerez peut-être...