Petite visite des salles

Au rez-de-chaussée

La Cour, pénétrée d’une lumière naturelle grâce à la verrière d’origine, et d’une superficie de 1200 m2, est un espace à géométrie variable, accessible au public en fonction des projets.
Espace d’expositions avant tout, la Cour présente les traces les plus visibles du passé industriel du lieu, avec sa verrière d’origine (protégée par une surtoiture translucide) et ses poteaux de fonte.

Le Grand Atelier, qui en est séparé par une cloison mobile, est d’une superficie de 620 m2 (35 m de profondeur, 17 m de largeur, 13 m de hauteur). Les gradins télescopiques, d’une capacité de 532 places, et le plateau de scène entièrement démontable offrent de nombreuses configurations allant du petit spectacle au grand concert – 1500 places debout, 4000 lorsque la cloison est ouverte sur la Cour.
Seule partie récente du lieu unique, le Grand Atelier est la principale salle de spectacle de la scène nationale. Son décor recycle des matériaux d’Afrique et de France : pagnes bogolans sur l’un des murs, plafond de barils maliens, passerelle de bois d’un cimetière marin du Finistère… Dans une double paroi se loge le Grenier du siècle, un projet de préservation de la mémoire nantaise à travers 12 000 objets du quotidien (imaginé par l’architecte Patrick Bouchain et l’artiste Patrick Raynaud).


Au premier étage

Les Ateliers, qui s’étendent sur 1000 m2, sont des espaces bruts qui se transforment facilement au gré des besoins artistiques.

Le salon de musique, totalement insonorisé, est un lieu plus intime qui se prête aisément aux petites formes musicales, aux conférences et aux lectures.

L’Atelier du silo abrite un atelier d’artiste. Chaque année, deux plasticiens de la région bénéficient d’une bourse à la création et occupent, six mois chacun, l’atelier. Ce temps de résidence leur permet d’expérimenter librement diverses pratiques, de rencontrer le public, d’ouvrir leur atelier ou d’exposer leurs œuvres.