newsletter

Un Week-end Singulier
6 jours hors norme autour de pratiques artistiques en marge

mar. 16 - dim. 21 avril 2013 / 14H À 0H
musique - exposition - cinéma

dossier
de
presse
revue
de
presse


Après le succès rencontré lors de l’édition 2012, le lieu unique invite à nouveau une vingtaine de créateurs indisciplinés et leurs propositions improbables. Arpenteurs de la marge, souvent peu reconnus dans des sociétés où la raison et le bon goût dominent, les artistes aujourd’hui réunis à Nantes vous proposent de précieuses pérégrinations aux frontières de l’art : des représentations de mondes en construction permanente, des paysages intérieurs capturés sur pellicule, des concerts décalés.
Bref, une poétique de la déraison.
_


MUSIQUE

Ce week-end singulier s’ouvrira avec les concerts attendus de Chilly Gonzales et Alan Weiss (mardi 16 avril, 20h30, complet).
Iconoclaste dont la schizophrénie artistique donne le tournis, Chilly Gonzales refuse de choisir entre le rap et le classique, le futile et le sérieux, l’underground et le mainstream.
Huit ans après son plébiscité Solo Piano, il propose au lieu unique une suite logiquement intitulée Solo Piano II. Concert qui sera précédé d’une très belle première partie assurée par Alan Weiss : musicien hors pair qui mettra sa dextérité toute particulière au service du répertoire d’Alkan, pianiste français méconnu et considéré par Daniel Caux comme un « intempestif singulier ».

Leur succéderont dès le lendemain le légendaire R. Stevie Moore et le troublant Wooden Wand (mercredi 17 avril, 20h30, 8 euros).
Depuis 1968, R. Stevie Moore publie très discrètement une moyenne de trois albums par an, tous (ou presque) enregistrés dans son home-studio sur des bandes analogiques qu’il triture, accélère et renverse dont le merveilleux Phonography, qui déborde de hits décomplexés (I Wish I Could Sing, Goodbye Piano) !
Wooden Wand est quant à lui l’auteur d’un folk abrasif, souvent minimal, habité par tous les tracas d’une vie brute et signé sur le label de Michael Gira (Swans).

De Johnny Staco à Two Shakes of a Lamb’s Tail, en passant par La Jezira, Les Glaives ou Mouna Box, Laurent Schlittler et Patrick Claudet, les deux auteurs de l’ouvrage The LP Collection, les trésors cachés de la musique underground, Vol 1 – 50 albums emblématiques, lèvent le voile sur des aventures musicales à la singularité inversement proportionnelle à la notoriété. A partir de leur ouvrage de référence, ils proposent ici une conférence-performance (jeudi 18 avril, 18h30, entrée libre).

C’est pour présenter leur nouveau spectacle, réalisé en complicité avec le photographe et vidéaste Mark Holthusen, autour de The Rime of the Ancient Mariner de Samuel Taylor Coleridge que les Tiger Lillies seront à nos côtés (vendredi 19 avril, 20h30, de 21 à 28 euros). Monde imaginaire, chansons surréalistes, élégance décalée caractérisent depuis plusieurs années ce trio musical londonien.

Musique toujours, avec le singulier festival parisien Sonic Protest qui vient pour la seconde fois au lieu unique avec 5 artistes tout droit arrivés des réseaux alternatifs allemands et chinois : Jan Jelinek & Andrew Pekler, Kink Gong & Li Dai Guo (Computer Pipa) et Junky & Youki (Torturing Nurse) (samedi 19 avril, 20h30, 8 euros)

Du mercredi au samedi soir, plusieurs groupes se succèderont dans le bar du lieu unique parmi lesquels : AliceRabbit Nomix, Feromil, Phonème, Y.Birds, Disco Low Cost (accès libre)


_


ARTS PLASTIQUES

Le Grand Mess de Théo Mercier est une exposition dont le titre annonce la couleur : quelque chose entre la messe et le mezzé, la célébration et l’ordinaire, le musée et le supermarché, hier et aujourd’hui. À l’invitation de l’artiste, le public embarquera au lieu unique dans une machine à voyager dans le temps et l’espace sans feuille de route mais avec comme ligne de mire des objets plus ou moins sexués, plus ou moins triviaux, plus ou moins identifiables aussi…

Illustratrice en résidence au lieu unique depuis janvier 2013, Amandine Urruty est une jeune artiste à l’origine d’un étrange univers tout à la fois proliférant et minutieux, féérique et monstrueux, peuplé de créatures mi-humaines mi-animales.


_


CINÉMA DOCUMENTAIRE

Après une première collaboration avec la Collection de l’Art Brut de Lausanne lors de la précédente édition de notre Week-end Singulier, nous poursuivons notre voyage à la découverte de personnalités hors normes grâce à des films qui leur donnent la parole et nous permettent d’entrer patiemment dans l’intimité de leur création. Les projections sont suivies de discussions.

- Gregory Blackstock l’encyclopédiste, un film de Philippe Lespinasse et Andress Alvarez (2011, 22’)


- La Valise de Lobanov, un film d’Erika Manoni (2007, 12’)


- I Graffiti della mente – N.O.F. 4 Moro Secco Spinaceo, un film d’Erika Manoni et Pier Nello Manoni (2002, 20’)


- Eijiro Miyama, un film de Philippe Lespinasse et Andress Alvarez (2007, 13’, tiré de Diamants bruts du Japon, collection de 9 films).



_


PROJECTIONS ET DOCUMENTS SONORES

La parole aux écrits bruts !
Si l’on connaît depuis maintenant un certain temps les oeuvres picturales d’Aloïse, Heinrich Anton Müller, Laure Pigeon ou Jeanne Tripier entre autres, leurs écrits par contre, étaient demeurés pour la plupart dans la confidentialité.
La Collection de l’Art Brut qui, dès son ouverture, s’y est intéressée, nous invite aujourd’hui à entendre, par la voix de comédiens fervents et sensibles, ces récits de passion et d’amour, de douleur et de foi, de terreur et de fougue rédigés en secret.
Avec Anic Zanzi, historienne de l’art et conservatrice du musée, nous partirons à la rencontre d’une dizaine de créateurs à travers un choix de projections et d’écoutes sonores.


_


RENCONTRE

Un après-midi en compagnie de Michel Nedjar
L’œuvre de Michel Nedjar explore une diversité de médiums et de pratiques artistiques, de la confection de poupées au cinéma expérimental. Classé tantôt parmi les auteurs de l’art brut, tantôt parmi les artistes contemporains, Michel Nedjar est également co-fondateur de L’Aracine, une association à l’origine d’une importante collection d’art brut présentée au LaM (musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut de Villeneuve d’Ascq) depuis 2010.
En présence de l’artiste, de Déborah Couette (doctorante en histoire de l’art) et Christophe Bichon (responsable de la collection Light Cone), nous partirons à la découverte de cet étonnant parcours le temps d’échanges et de projections de films (Poupées de lumière – Portrait de Michel Nedjar, un film d’Emerance Dubas, 2008, 21’ et Michel Nedjar, un film de Téo Hernandez, 1978, 13’) et des extraits de films de Michel Nedjar (Monsieur Loulou, 1980, et Bouche d’œil «Voodoovidéo», 2001).





lll

CALENDRIER



MAR. 16 AVR.
13h/19h : Expositions Le Grand Mess de Théo Mercier
et Chiot devant ! d’Amandine Urruty
18h30 : Vernissage de l’exposition Chiot devant ! d’Amandine Urruty
20h30 : Concerts de Chilly Gonzales et Alan Weiss (complet)



MER. 17 AVR.
13h/19h : Expositions Le Grand Mess de Théo Mercier
et Chiot devant ! d’Amandine Urruty
20h30 : Concerts de R. Stevie Moore et Wooden Wand
19h30/20h30 + 22h/0h : Dj set d’AliceRabbit Nomix



JEU. 18 AVR.
13h/19h : Expositions Le Grand Mess de Théo Mercier
et Chiot devant ! d’Amandine Urruty
18h30 : Conférence performance The LP Collection, les trésors cachés de la musique underground



VEN. 19 AVR.
13h/19h : Expositions Le Grand Mess de Théo Mercier
et Chiot devant ! d’Amandine Urruty
20h30 : Spectacle de Tiger Lillies
22h : Live et dj set de Feromil, Y.Birds et Phonème



SAM. 20 AVR.
13h/19h : Expositions Le Grand Mess de Théo Mercier
et Chiot devant ! d’Amandine Urruty
15h/18h : Projections de films, écoutes et discussion, La collection de l’Art Brut
20h30 : Concerts de Jan Jelinek & Andrew Pekler, Kink Gong & Li Dai Guo (Computer Pipa) et Junky & Youki (Torturing Nurse)
0h : Dj set de Disco Low Cost



dim. 21 AVR.
15h/19h : Expositions Le Grand Mess de Théo Mercier
et Chiot devant ! d’Amandine Urruty
15h/18h : Un après-midi en compagnie de Michel Nedjar






Photo : © DR