newsletter

H.R. Giger
Seul avec la Nuit

DU 16 JUIN AU 27 AOÛT 2017
exposition ENTREE LIBRE

visites

 


VERNISSSAGE JEUDI 15 JUIN À 18h30
DU 16 AU 30 JUIN : TOUS LES JOURS DE 14H À 19H
DU 1ER JUILLET AU 27 AOÛT : TOUS LES JOURS DE 10H À 19H


Commissariat :
Carlos Arenas



AVERTISSEMENT

Certaines œuvres présentées peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes. Les adultes sont invités à venir vérifier au préalable la faisabilité d’une visite pour leurs enfants et adolescents. Ceux-ci ne seront pas autorisés à entrer dans l’exposition non accompagnés

A NOTER
Par mesure de sécurité, les poussettes ne sont pas acceptées dans l’exposition.

_


Peu d’artistes exercent autant de fascination que H.R. Giger, figure mythique du monde de la conception graphique et cinématographique. Créateur d’un monstre qui tient le rôle principal dans Alien (Ridley Scott, 1979) et viendra éclipser le reste de son œuvre, il a durablement marqué la culture populaire.

_

L’artiste suisse Hans Ruedi Giger (1940-2014) a débuté dans les années 1960 une carrière dense au cours de laquelle il a bâti un univers personnel nourri de surréalisme et d’ésotérisme. Son monde se situe de l’autre côté du miroir, dans les cavernes de la déraison, des endroits hantés par des ombres fascinantes et de mystérieux mécanismes.
Dessinateur, peintre, sculpteur, il a abordé tout au long de sa carrière la problématique de l’être humain à l’ère technologique, en élaborant un style qu’il qualifiait de biomécanique. Il y jouait avec un symbolisme sombre de la fusion des mondes biologique et technologique.
H.R. Giger se profile de fait comme l’un des représentants majeurs de l’art visionnaire et de l’art fantastique du XXe siècle, et l’attraction qu’exerce son œuvre sur la culture populaire ne faiblit pas. Mais tandis que son travail est réinterpété, il est également ignoré. Malgré un imaginaire constituant une référence pour beaucoup, il connaît une faible reconnaissance dans les milieux institutionnels et est absent de manière significative des livres d’histoire de l’art. Cette importante rétrospective se pose donc en hommage à un artiste récemment disparu, et questionne la place de son œuvre originale dans la création contemporaine.


lll

© image : HR Giger Museum