newsletter

Programmation bar/club

du 02 au 14 novembre
mix et concerts entrée libre


lun 02 (20h-0h):

Atelier Swing (danse / Nantes)
Le premier lundi du mois est le rendez-vous incontournable des amateurs de danses et de musiques Swing.
L’association Youpi Swing fait connaître les danses swing au public nantais et organise régulièrement des soirées qui drainent des danseurs de toute la région.

www.youpiswing.org

Mots clefs: mouvement corporel, initiation, expert, 1920’ style


_


jeu 05 (21h): soirée dans le cadre du festival itinérant « Musiques Volantes »

musiques-volantes.org/

Nibul (concert / Isola Records / France)
Deux membres du groupe Piak, Bertrand Fraysse et Julien Gineste. Sur des textures sonores denses au saxophone et dans lesquelles s’intriquent de lointaines sonorités balkaniques, s’ajoute une batterie incessante composée de cloches, de gamelles,  de cymbales… Le tout donne un mur de son chaud et humain, peut-être peut-on parler de drone? 

nibul.bandcamp.com/

Fort Crèvecœur (concert / Isola Records / France)
Musique squelettique, petites pièces courtes millimétrées et notes retenues.

http://fortcrevecoeur.bandcamp.com/releases

Gugayage (concert / Isola Records / France)
Tech-noise-indus lente, lourde, violente, ultra dansante!

Mots clefs : Transe, drone, acoustique, avant-garde, tech-noise…


_


ven 06 (22h):

Karim Jackson (mix / Brainfloor / Nantes)
Un mix improvisé au gré de l’humeur, de l’espace et du temps où se croiseront pêle-mêle des titres connus ou inconnus, rock ou électroniques, pour danser ou pas.

Mots clés : röck, electrönik muzak, etc.


_


sam 07 (22h):

Electronicat (concert / Onitor, Kompakt, Disko B, Ersatz Audio…/ Berlin)
Les racines de la musique de Fred Bigot et la façon dont il en fait est en relation étroite avec la manière dont il joue de la guitare, incluant des imperfections, des sons lo-fi, du bruit, de la mélodie et des instants d’improvisation.
Depuis 1998, pour son projet Electronicat, Fred échantillonne et se concentre sur les attributs mélodiques du rythme, développant un son particulier qui a fait sa renommée. Ses chansons englobent un large panel d’influences, particulièrement du glam rock au psychédélisme, du rockabilly à la musique électronique expérimentale. La sortie de son nouvel album est prévue pour 2016.

Cable# Dj Team (mix / cable# / Nantes)
Ces spécialistes des musiques noires et musiques blanches sur un damier en couleur viennent en force pour vous faire danser sur des trucs bizarres ou normaux… étrangement mixé.

www.cablenantes.org

Mots clés : rock’n’roll brut electro avant-garde disco hip hop sale…


_


mar 10 (20h-0h): 

Pratica Forro (danse / Brasil no Pé / Nantes)
L’association nantaise Brasil no Pé nous propose de découvrir une danse populaire du Nordeste du Brésil : le forro !
C’est une musique et une danse de couple très proche des bals et de la guinguette, aux sonorités de l’accordéon et des percussions brésiliennes, en fort développement en France et en Europe, très festive et accessible à tous.
Initiation entre 20h30 et 21h, suivie d’une pratica.

Mots clés : mouvement corporel, initiation, expert, Forro…


_


jeu 12 (19h-23h):

Philippe Disquaire pour dames (sélection / Nantes)
Philippe est un disquaire itinérant qui propose un large choix de vinyles d’occasion.
Vous pouvez retrouver son stand les vendredis et samedis après-midi dans le lieu de vie du lieu unique.
Novo-glam, avant-pop, post-prog ou punk-funk, Philippe te dérouille hanches et tympans avec désinvolture.

www.facebook.com/philippe.disquairepourdames

Mots clés : résidence, éclectisme …


_


ven 13 :
— à 21h / showcase dans la Tour

(jauge limité, durée 30mn)
My Name Is Nobody (concert / MylittleCab Records / Drone Sweet Drone / Nantes)
À l’occasion d’une sortie sur K7 sur le label Drone Sweet Drone, My Name Is Nobody jouera un set de 30mn pour nous faire découvrir sa nouvelle création.
« S’enfermer dans mon mini studio dans l’obscurité et jouer de cette guitare classique avec laquelle je n’ai jamais enregistrée et se laisser surprendre dans une écriture spontanée. Comme un moment méditatif, j’enregistre au réveil sans avoir interagi avec le monde extérieur pour essayer d’avoir une autre temporalité … »

https://mynameisnobody.bandcamp.com/


— à partir de 22h dans le Bar/Club :

Dj Maya (mix / Angers)
Présente “Boccaccio tribute 1988—1992”
Une soirée mix sur vinyle par DJ Maya : DJ depuis 1988, organisateur des premières “Rave party” de la région Ouest et fondateur et producteur du défunt label “Inquisition records” propose de découvrir ou redécouvrir les sons fondateurs des musiques électroniques d’aujourd’hui.
Milieu des années 80, en Europe, le paysage musical est devenu profondément ennuyeux : la disco est devenue gnangnan, le rock n’a plus rien à inventer.
1985, outre-Atlantique et outre-Manche, les premières productions artisanales de “House music” et d’“Acid music” font leur apparition. L’Europe du monde de la nuit commence à se réveiller.
En même temps en Belgique, des DJs et compositeurs s’emparent de ce renouveau musical et le mélangent avec l’“Electronic Body Music” ; un nouveau style musical est né : le “New Beat”, dont la vague, pour ne pas dire le tsunami déferlera sur toute l’Europe.
C’est à Destelbergen près de Gand, au “Boccaccio”, que de “Grandes Messes” “New Beat” sont célébrées chaque week-end.
Le “Boccaccio” deviendra alors entre 1988 et 1992 le “Temple” de la “House music” et du ”New Beat”, et ce bien au-delà des frontières belges.

www.boccacciotribute.kick-productions.fr

Phonème (mix / le lieu unique / Nantes)
Curieux passeur de musique et explorateur de la création musicale au sens large et décalé,
Phonème, pour cette soirée, sortira quelques maxis oubliés d’italo, hi-nrg, pop-wave…période 80’.

Mots clés : New beat, Hard Beat, EBM, italo, synth-wave…


_


sam 14 (22h-4h): « Multi-prises »

(une soirée en collaboration avec « Déviations Sonores » et dans le cadre du week-end consacré à la question du genre)

À l’occasion de ses 11 années d’existence, pour célébrer son nouveau cycle, Déviations Sonores, l’association qui défend avec ferveur la culture Techno, fait un focus sur « les femmes dans la techno » ainsi que sur sa diversité et sa volonté d’être hors genres.

Jennifer Cardini (mix / Correspondant / Berlin)
Figure emblématique du Pulp, locomotive du label Kill The DJ elle est résidente du Rex et désormais à la tête du label Correspondant à Cologne (Allemagne).
Jennifer Cardini est l’une des plus grandes dames de la techno made in France et une des meilleures ambassadrices de la culture électronique à travers le monde.
Originaire de Nice, Jennifer Cardini s’intéresse à la musique électronique à l’adolescence, influencée par Laurent Garnier, Derrick May, Juan Atkins ou Wolfgang Voigt et commence à mixer dans des bars de la ville, en 1994.
En 1998, elle est invitée à Paris par Sextoy afin de mixer au Pulp en marge de la première Techno Parade. Aujourd’hui elle vit à Cologne et produit autant pour son label Correspondant que sur des labels de renoms tels que Kompakt ou Crosstown Rebels.

http://www.jennifercardini.net/

Elle Smiley (mix / Déviations Sonores / Nantes)
Elle a commencé sa carrière il y a une vingtaine d’années. Connue pour ses DJ sets techno très efficaces, Elle glisse de l’électro à la house, en passant par la techno et la techno hardgroove, tout en y associant parfois, des techniques de scratch avec une aisance impressionnante. Depuis 2004, Elle Smiley est à la tête de l’association Déviations Sonores.

Mme Kim (mix / Déviations Sonores / Nantes)
Mme Kim commence à mixer au milieu des années 2000. Son style est comme elle, inclassable ! Elle mélange la house, l’électro, la hardhouse, l’acid, l’électro-clash, la techno, la hard techno… Comme le disent certains : « elle fait de l’électro-classe » mais pour elle, les mots d’ordres restent « dancefloor » et « techno » ! Depuis 2009, Mme Kim est l’une des Têtes de l’association Déviations Sonores.

Oilo Folaz (mix / Déviations Sonores / Nantes)
Il est certainement l’un des DJ’s les plus atypiques de Nantes. Ses premiers mixes ont secoué la scène nantaise dès le début des années 90. Sa culture très variée lui permet de mixer tous les styles, de la house à la techno en passant par l’électro, avec une aisance insolente toujours remplie de sons groovys et suaves… C’est un membre inévitable de Déviations Sonores !

http://www.deviationssonores.com/

Pour ce focus sur les « femmes dans la techno », Déviations Sonores vous propose de voir un film réalisés par Lidia Terki et Anastasia Mordin, sur la célèbre Dj Sextoy, décédée en 2002, racontant la dualité d’un personnage, petit feu follet androgyne, drôle, plein d’énergie et pourtant réservé qui a fini par se transformer en icône trash hyper sexy. Ce film est aussi le témoin d’une époque : celle où quelques filles artistes ont investi le milieu underground de la musique électro des années 90 à Paris. Sextoy était, avec Jennifer Cardini, l’une des résidente du mythique club parisien « Le Pulp », fermé en 2007. Ce film sera projeté en début de soirée avant la soirée « Multi-prises » au bar/club.

Mots clés : clubbing…


_