newsletter

Ryoji Ikeda
supersymmetry

Du vendredi 27 juin au 21 septembre 2014
exposition entrée libre

visites

Commissariat : YCAM (Kazunao Abe) et le lieu unique (Patrick Gyger)

JUSQU’AU 21 SEPTEMBRE
MAR>SAM 14H-19H
DIM 15H-19H
LUNDI 15 SEPTEMBRE : 14H-19H
JEUDI 18 SEPTEMBRE : 14H-20H

—————————————————————– ÉVÉNEMENT ! ————————-

je veux
ma
place
Ryoji Ikeda sera présent au festival Scopitone
( du 15 au 21 septembre) pour sa performance « superposition » le 15 septembre à 20h à Stéréolux.

———————————————————————————————————————–

_

L’artiste japonais Ryoji Ikeda s’est très vite fait remarquer avec sa série de disques publiés par d’exigeants labels. Ses oeuvres complexes, synonymes d’une orchestration extrêmement précise, tendent aujourd’hui vers une esthétique numérique minimaliste.

Présentées aux quatre coins du monde, ses performances et installations audiovisuelles sont des expériences sensorielles uniques, au cours desquelles l’oeil et l’oreille sont sollicités simultanément.

À travers tous ses projets, Ryoji Ikeda construit une oeuvre où son, image, texte et architecture interagissent à partir d’un jeu complexe où «le son écrit l’image à l’écran, où l’image écrit le son dans l’espace acoustique», laissant chez le visiteur des souvenirs sensoriels rares.

Son nouveau cycle de projets, initié en 2012, est composé d’une performance, superposition, d’une exposition (supersymmetry), et d’autres formes générées au fur et à mesure. Cette série questionne les frontières entre musique et arts visuels, tout en tirant son inspiration des mathématiques, de la mécanique quantique et de la logique, explorant ainsi en profondeur les synergies existantes entre arts et sciences.

Créée en 2012 au Centre Pompidou pour le Festival d’Automne à Paris, superposition explore la façon dont nous comprenons la nature à l’échelle de l’atome. Pour la première fois dans les performances audiovisuelles de l’artiste, des performeurs apparaissent sur le plateau, intervenant en tant qu’opérateurs ou observateurs.
Les éléments présents sur scène se superposent les uns les autres : sons, images, phénomènes physiques, concepts mathématiques, comportements humains, etc.

Présentée en Europe, après sa création en avril 2014 à Yamaguchi (Japon), supersymmetry est la première exposition d’envergure de Ryoji Ikeda en France. Prenant la forme de deux installations, cette création est conçue comme le moyen de mettre en lumière le processus de travail de la résidence de Ryoji Ikeda initiée au CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire, Genève, le plus grand centre au monde pour la recherche sur la physique des particules), en 2014-2015.

La première partie de l’exposition, supersymmetry | experiment, crée la semblance de collisions de particules sur trois caissons lumineux imaginés sur mesure et met en lumière les nouvelles expérimentations de Ryoji Ikeda dans ce domaine, dans un subtil jeu de déplacements, déclenchements et glissements de matière venant se percuter. supersymmetry | experience renoue avec l’esthétique numérique chère à Ikeda. Forte de quarante projections et de quarante moniteurs, supersymmetry | experience plonge le visiteur au coeur de déflagrations électroniques se muant en nappes éthérées…


lll

L’œuvre de Ryoji Ikeda est régulièrement montrée dans des endroits aussi prestigieux que : Biennale de Sharjah 11 ; Frac Franche-Comté, Besançon ; Carriageworks, Sydney ; Triennale d’Auckland ; Festival Dark Mofo ; Mona Museum, Hobart-Tasmanie; Triennale de la Ruhr ; le Centre Australien pour le cinéma et l’image, Melbourne ; MIT, Boston ; Centre Pompidou, Paris ; Sónar Festival, Barcelone ; Tate Modern, Londres ; Musée d’art moderne d’Irlande, Dublin ; Auditorium Parco della Musica, Roma ; lCC, Tokyo ; Festival Elektra, Montréal ; Le Fresnoy, Tourcoing ; Centre d’art numérique Yamaguchi ; Le Laboratoire, Paris ; Musée d’art contemporain, Tokyo ; Ikon Gallery, Birmingham ; Musée de Singapour ; Festival Crossing the Line, New York ; Centre Ars Electronica, Linz ; Festival Grec, Barcelone ; Triennale Aichi, Nagoya ; Palazzo Grassi, Venise ; Armory Park Avenue, New York ; Centre Barbican, Londres ; Musée d’art, Bogota ; Hamburger Bahnhof, Berlin ; Laboral, Gijon ; Festival d’Automne, Paris, etc.

superposition est présenté en 2014 aux Etats-Unis (Metropolitan Museum – New York, Walker art Center – Minneapolis, UMS Ann Arbor et UCLA – Los Angeles) et en Europe. Il expose entre autre au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC), Haus für Elektronische Kunst à Bâle, au Maxxi Museum Rome etc.

Il est lauréat du Prix Ars Electronica Collide@CERN 2014.


lll

supersymmetry est une co-production du Yamaguchi Center for Arts and Media [YCAM], du lieu unique – scène nationale de Nantes, avec le soutien de la Ville de Nantes et du Ministère de la Culture et de la Communication (France), et du Ryoji Ikeda Studio.
Co-développement : YCAM InterLab
En partenariat avec l’Institut Français-Ville de Nantes et avec le soutien de la Cité, le Centre des Congrès de Nantes, la Fondation du Japon, l’Institut Français du Japon, Asahi Shinbun Fondation, MixWave et Bell-Park.
Avec la collaboration de la Galerie Koyanagi, Tokyo.

Concept, Composition : Ryoji Ikeda
in collaboration with
Programming, Computer Graphics : Norimichi Hirakawa, Tomonaga Tokuyama, Yoshito Onishi
Mechanics/Optics/Device Design : Norimichi Hirakawa
Computer System Design : Tomonaga Tokuyama
Technical Management : Norimichi Hirakawa, Tomonaga Tokuyama
Electronics Design : Yoshito Onishi


L’exposition supersymmetry est intégrée au Voyage à Nantes (27 juin–31 août) et au festival Scopitone (15–21 septembre) dont la soirée d’ouverture sera célébrée avec la performance
superposition de Ryoji Ikeda le 15 septembre, ainsi que dans la Nantes Digital Week 2014 (12-21 septembre)

Photo: Ryuichi Maruo (YCAM)
Courtesy of Yamaguchi Center for Arts and Media [YCAM]

* Nos remerciements aux Vins du Val de Loire.