newsletter

Les revenants
Thomas Ostermeier

mer. 15, jeu. 16 et ven. 17 mai 2013 à 20h30
théâtre Duree : 1h45 tarifs : de 11 € à 20 €

je veux
ma
place !
voir la
distribution
dossier
de
presse
revue
de
presse
dossier
pédagogique


d’après Henrik Ibsen
traduction et adaptation : Olivier Cadiot et Thomas Ostermeier
création 2013
_

Depuis une dizaine d’années et le mémorable Nora, Thomas Ostermeier trace un parcours flamboyant dans l’oeuvre d’Ibsen : Maison de poupée, Solness le constructeur, Hedda Gabbler, John Gabriel Borkman
Avec la mise en scène de Les revenants, le brillant directeur de la Schaubühne de Berlin va, pour la première fois, diriger des acteurs en français tout en poursuivant son exploration de l’oeuvre du dramaturge norvégien.
Pour Henrik Ibsen, fondateur du réalisme moderne, ce drame familial raconte l’histoire d’une mère et d’un fils poursuivis par les fantômes du passé. Promesse d’une véritable mise en scène de l’intime servie par des acteurs reconnus – Valérie Dréville, Éric Caravaca… – Thomas Ostermeier va disséquer chaque personnage qui incarne un revenant. Une pièce d’une horlogerie implacable, où les apparences d’une bourgeoisie tranquille sont peu à peu rongées par des secrets longtemps tus.



lll

Invité pour la première fois au lieu unique, Thomas Ostermeier a fait des débuts remarqués dès 1996. Il est nommé directeur artistique de la Schaubühne de Berlin en 1999. Qu’ils soient classiques ou contemporains, les textes choisis par Thomas Ostermeier le sont pour leur capacité à interroger « les conflits existentiels de l’individu comme les conflits politiques, économiques et sociaux des sociétés de notre temps ». En 2011, il s’est vu attribuer le Lion d’or de la Biennale de Venise pour l’ensemble de sa carrière.

Remerciements particuliers à Sacha Zilbenfarb

Photo : © Mario Del Curto