newsletter

Steve Kuhn Trio + Wolfert Brederode Quartet (1re partie)

VENDREDI 8 MARS à 20h30
musique Duree : 2h30 TARIFS : de 11 à 20 €

festival
ECM
je veux
ma
place !
bonus
conférence

en partenariat avec Musique sacrée et la 52ème

Le lieu unique et l’association nantaise La 52ème vous proposent un événement inédit consacré à ECM (Edition of Contemporary Music). Grâce à son infatigable fondateur et touche-à-tout Manfred Eicher, ce label éclectique est parvenu sur près de 40 ans à enregistrer parmi les plus belles plages du Jazz, des musiques du monde et de la musique contemporaine, sans oublier les collaborations musicales pour des réalisateurs comme Jean Luc Godard ou Theo Angelopoulos. ECM a laissé une empreinte indélébile dans la musique en signant un nombre incalculable d’artistes majeurs : Keith Jarrett, Anouar Brahem, Ralph Towner… La célébration de ce Label, dont l’exigence sonore est contenue dans sa devise (« le plus beau son après le silence »), se devait d’être à la hauteur de son oeuvre… C’est aujourd’hui chose faite !


lll


Post Scriptum
_

Wolfert Brederode Quartet fait partie des trésors cachés du label. En 2006, le Wolfert Brederode publie le convaincant Currents chez ECM et récidive en 2011 avec Post Scriptum album à la beauté céleste, dont la musique recèle sa part d’onirisme et d’émotion. Dès les premières plages, on est saisi par l’intensité émotive des compositions puis, comme souvent chez ECM, le quartet vient nous cueillir dans le crépuscule d’un sommeil naissant pour nous guider dans cet univers à la croisée des codes classiques et du jazz. Wolfert Brederode a réuni autour de lui de magnifiques instrumentistes venus des quatre coins de l’Europe. Cette formation incarne à merveille les pépites régulièrement découvertes par Manfred Eicher qui ont su ensuite faire date dans l’histoire du jazz et de la musique en général.


_


+

Steve Kuhn est un pianiste majeur, vénéré par ses pairs, qui a traversé l’histoire du jazz en jouant aux côtés des plus grands. Il étudie le piano classique sous la tutelle de la légendaire artiste russe Margaret Chaloff avant d’occuper,
à 13 ans, la prestigieuse position de pianiste au sein de l’ensemble de Woody Herman puis rejoindre la formation originale du quartet de John Coltrane et, plus tard, le groupe de Stan Getz. Le musicien fait l’objet d’une grande attention lorsque paraît Ecstasy (1974), le premier d’une série d’albums solo sur le label ECM.
Le Steve Kuhn Trio se forme dans les années 1980, avec Ron Carter à la basse et Al Foster à la batterie en 2009. Pour ce concert au lieu unique, Steve Kuhn interprète son dernier album, le plébiscité Wisteria, aux côtés de Billy Drummond à la batterie et Steve Swallow son compagnon de toujours à la basse. On devine déjà que l’alchimie du trio sera à son apogée…


_

PIANO : Steve Kuhn / CONTREBASSE : Steve Swallow / BATTERIE : Billy Drummond

Photo : DR