newsletter

L’adaptation de Dick au cinéma
cycle "PHILIP K. DICK ET AUTRES ÉCRITURES VISIONNAIRES"

mercredi 14 à 18h30
littératures Duree : 1h30 entrée libre


avec JEAN-YVES BOCHET (émission ‘Mauvais genre’ / France-Culture)
et ARNAUD BORDAS (scénariste et critique de cinéma)

Est-il réellement possible d’adapter les textes de K Dick au cinéma ? Quelle est l’influence de cette œuvre sur les films de S-F modernes ? Depuis les années 80, on assiste à un engouement hollywoodien pour cette œuvre : trois romans mais surtout les nouvelles de Dick ont fait l’objet d’une douzaine d’adaptations au cinéma (Blade Runner, Total Recall, Minority Report, Confessions d’un barjo,…). Certaines, fort éloignées de l’œuvre littéraire, la réduisent parfois à la quête de l’identité. Cette séance se propose de mettre en regard ces films et les textes dont ils sont inspirés.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • PHILIP K.DICK • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

« Le côté aléatoire de mes textes ne m’échappe pas ; et je vois aussi combien cette rapide permutation des possibilités est susceptible avec le temps de juxtaposer & révéler des choses importantes, automatiquement omises par la pensée ordonnée »

Philip K. Dick. 1974. Cité par Lawrence Sutin dans sa biographie de K. Dick. 1989.

Philip K. Dick (1928-1982) interroge dans ses romans et nouvelles la possibilité d’une réalité cachée derrière les apparences. Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, Souvenir à vendre, Ubik, La Vérité avant-dernière : dans ses récits d’anticipation l’écrivain tisse en filigrane une réflexion autour des Faux-semblants dans lesquels nous vivons et des dérives totalitaires qui nous guettent. Chez Dick, les objets, les événements et parfois la matière dans son ensemble perdent toute relation objective avec le temps et l’espace. Par un phénomène « d’Ubikuité », le temps s’est déchiré et la mémoire n’a pas d’autre choix que de se reconstituer pour construire un nouveau monde dont le principe de réalité ne sera pas plus inaltérable que le précédent.

Cycle proposé en écho à la création d’ Urbik/Orbik, pièce de “théâtre optique”, inspirée de la vie et de l’oeuvre visionnaire de Philip K. Dick. Représentations au TU-Nantes, en coréalisation avec le lieu unique, du lundi 19 au mercredi 21 mars à 20h30.
Séance supplémentaire le mardi 20 mars à 19h.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
>>> prochain cours mercredi 21 mars à 18h30 > Les héritiers de Dick

Photo : Blade Runner/Cryengine – DR