newsletter

L’œuvre de Philip K. Dick
cycle "PHILIP K. DICK ET AUTRES ÉCRITURES VISIONNAIRES"

mercredi 7 à 18h30
littératures Duree : 1h30 entrée libre


avec FRANÇOIS ANGELIER
et JEAN-YVES BOCHET (émission ‘Mauvais genre’ / France-Culture)

« Ubik » ou « Le maître du haut château » ont marqué plusieurs générations de lecteurs, d’écrivains et de cinéastes. Philip K. Dick (1928-1982) interroge dans ses romans et nouvelles la possibilité d’une réalité cachée derrière les apparences. Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, Souvenir à vendre, La Vérité avant-dernière : dans ses récits d’anticipation l’écrivain tisse en filigrane une réflexion autour des Faux-semblants dans lesquels nous vivons et des dérives totalitaires qui nous guettent. Les récits Dickiens, classés dans la « science-fiction » -bien que tous n’appartiennent pas à ce genre – bouleversent la manière de traiter les thèmes récurrents du temps, de la mémoire et de l’identité.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • PHILIP K.DICK • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

« Au tout début des années 60, en abandonnant les conventions d’une S-F classique que l’on pourrait qualifier d’objective et « réaliste », Philip K. Dick, tout comme l’auteur anglais J. G. Ballard, créateur du concept d’espace intérieur, a fait éclater les limites du genre. Cela a donné lieu à des « oeuvres ouvertes »… »

Jacques Barbéri

Philip K. Dick (1928-1982) interroge dans ses romans et nouvelles la possibilité d’une réalité cachée derrière les apparences. Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, Souvenir à vendre, Ubik, La Vérité avant-dernière : dans ses récits d’anticipation l’écrivain tisse en filigrane une réflexion autour des Faux-semblants dans lesquels nous vivons et des dérives totalitaires qui nous guettent. Chez Dick, les objets, les événements et parfois la matière dans son ensemble perdent toute relation objective avec le temps et l’espace. Par un phénomène « d’Ubikuité », le temps s’est déchiré et la mémoire n’a pas d’autre choix que de se reconstituer pour construire un nouveau monde dont le principe de réalité ne sera pas plus inaltérable que le précédent.

Cycle proposé en écho à la création d’ Urbik/Orbik, pièce de “théâtre optique”, inspirée de la vie et de l’oeuvre visionnaire de Philip K. Dick. Représentations au TU-Nantes, en coréalisation avec le lieu unique, du lundi 19 au mercredi 21 mars à 20h30.
Séance supplémentaire le mardi 20 mars à 19h.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
>>> prochain cours mercredi 14 mars à 18h30 > L’adaptation de Dick au cinéma

Photo : Blade Runner/Cryengine – DR