Université éphémère des Utopiales

Littérature et sciences

Dans le cadre des Utopiales, festival international de Science-Fiction de Nantes

 

MERCREDI 31 OCTOBRE

14h00 – Les manuscrits retrouvés de la science-fiction
Du Nécronomicon à l’Encyclopaedia Galactica, à La Bibliothèque Nomédienne ou au Seigneur du Svastika lisible dans Rêve de fer, la science-fiction abonde en livres fictifs, documents en langue inconnue ou encore témoignages issus d’un autre monde, d’un autre temps. Cartographier ces pratiques d’écriture et en analyser les mécanismes nous permettra d’accéder à l’une des essences de la science-fiction.
Avec : Simon Bréan

15h30 — Le corps subi
Chacun de nous naît dans un corps que nous n’avons pas choisi, une intimité au départ étrangère. Beau ou laid, malade ou en bonne santé, quel en est le mérite, ou la responsabilité ? Ce corps subi, je vais devoir le faire mien, me l’approprier. Khôl des égyptiennes, coupe de cheveux du trader, scarifications ou implants sont des variations de degrés, non de nature, dans cette conquête de soi.
Avec : Xavier Mauméjean

 

JEUDI 1ER NOVEMBRE

14h00 — Atomes et noyaux, de quoi la matière est-elle constituée ?
De quoi est constituée la matière qui nous entoure ? Quelles en sont les briques élémentaires et comment s’organisent-elles ? Nous verrons que les corps vivants ont un rapport aux corps célestes plus intime que nous le pensons.
Avec : Marine Vandebrouck

15h30 — Le Laser, entre fiction et réalité : du cosmos à Microcosmos, le peuple de l’herbe
Le laser, ce « rayon de la mort » est entré dans notre vie quotidienne. Mais est-il vraiment utilisé à des fins militaires ? Le sabre laser peut-il être conçu et utilisé autrement que sous forme d’un jouet ? Comment fonctionnent les yeux des robots d’exploration spatiale ? Quid du Voilier Solaire du Comte Dooku ? Peut-on concevoir des rayons tracteurs de vaisseaux spatiaux ? À quand la vision X de Superman ?
Avec : Thierry Bosch

17h00 — La raison désincarnée : Sherlock Holmes
Sherlock Holmes est un cerveau solitaire. Il est l’homme qui méprise sa chair au point de ne jamais l’unir à personne. Et pour jouir, son corps maigre et long, plus os que viande, qui supporte son crâne si vaste et si rempli, ne connaît que l’excitation de l’énigme à résoudre, ou l’apaisement du violon et l’abrutissement de la drogue. Sherlock Holmes ou la tentation de la raison désincarnée ?
Avec : Xavier Mauméjean

 

VENDREDI 2 NOVEMBRE

14h00 — Généalogie de la matière
Cortes demanda aux Aztèques d’où venait le fer dont leurs armes étaient faites, alors ils lui montrèrent le ciel, mystiques rationnels qui, s’ils remerciaient des dieux, les localisaient avec raison. Car tout vient de là-haut, des étoiles naissantes ou mourantes, de l’univers en expansion. Même la vie humaine est une poussière fondue dans le creuset alchimique des étoiles. Visite guidée du laboratoire…
Avec : Roland Lehoucq

15h30 — Homme réparé, homme augmenté ?
À l’aube, supposée, de l’ère des cyborgs, le but de cette présentation sera de démystier la question de cet homme « réparé-augmenté » et de s’interroger sur les nombreuses raisons du décalage entre un imaginaire surmédiatisé, source de fascination et de crainte, et une réalité des technologies, en progrès certes, mais bien éloignées de ces fantasmes.
Avec : Nathanaël Jarrassé

17h00 — Le corps du bug-eyed monster en science-fiction
La science-fiction a imaginé bien des monstres : monstres vraiment sanguinaires tel Alien, figure ultime de l’ogre des contes, mais aussi par hasard, ainsi le monstre de Frankenstein poussé au crime par la terreur même qu’il inspire. Mais si, comme le disait Jean Cocteau, on n’imagine bien que ce que l’on connaît déjà, dans quelle réalité monstrueuse les auteurs dénichent-ils leurs créatures ?
Avec : Olivier Cotte

18h30 — Le corps secret et musical de 2001
2001 a marqué les esprits par son utilisation singulière de la musique, mélange de pièces classiques et contemporaines. Pourtant, une partition originale avait été commandée au compositeur Alex North. À quoi le film aurait-il ressemblé si Kubrick avait emprunté cette voie ? Quels autres choix a-t-il envisagés ? Hervé de La Haye vous invite à imaginer, à entendre et à entrevoir ces mille autres 2001.
Avec : Hervé de La Haye

 

SAMEDI 3 NOVEMBRE

14h00 — L’épigénétique pour les nuls
Sommes-nous conditionnés par la vie de nos ancêtres ? À quel point l’histoire des populations passées a-t-elle contribué à l’histoire actuelle de l’humanité ? Quel est l’intérêt évolutif de cette préservation ? Peut-on imaginer programmer les gènes d’un individu pour en déterminer le comportement ? Et à l’inverse, peut-on déprogrammer notre mémoire génétique ?
Avec : Andorys Mel

15h30 — Le corps de l’extraterrestre en bande dessinée
L’extraterrestre est une figure récurrente en bande dessinée. Ovnis et martiens y abondent sous toutes les formes. Comment les dessinateurs et les scénaristes se sont-ils emparés de ce thème et ont-ils imaginé ces aliens sympathiques, ou pas ?
Avec : Fred Blanchard

17h00 — Rigueur scientifique et bande dessinée
L’imagerie de science-fiction pourrait sembler n’avoir eu de frein que la frénésie des auteurs. Pourtant, dès l’aube du genre, ils se sont souvent tournés vers la science pour créer des êtres ou des machines « réalistes ». Ainsi les spéculations sur les canaux martiens ou bien les formes des vaisseaux. À l’heure de la théorie des cordes quelles nouvelles inspirations et contraintes scientifiques pour les auteurs ?
Avec : Denis Bajram

 

Plus d’infos sur le festival : www.utopiales.org