Université éphémère des Utopiales

Littérature et sciences

Dans le cadre de la 20e édition des Utopiales, festival international de science-fiction de Nantes.

_
L’Université éphémère des Utopiales, forte de sa première édition en 2018, ouvrira de nouveau ses portes en 2019 au lieu unique. L’occasion pour tous d’approfondir ses connaissances scientifiques, littéraires et artistiques en suivant les cours dispensés par des spécialistes ! L’Université aura ainsi le plaisir d’accueillir quelques grands noms, comme Roland Lehoucq, astrophysicien et Président des Utopiales, qui expliquera comment la science-fiction s’attaque aux problèmes des ressources et de l’utilisation de l’énergie. Il sera aussi question de l’afrofuturisme, demain et après. Raphaël Granier de Cassagnac guidera le public à la croisée des sciences, de la science-fiction et des jeux vidéo. Bien d’autres cours seront également dispensés lors de cette Université éphémère des Utopiales : une occasion pour réfléchir et analyser le monde tel qu’il est, et tel qu’il sera peut-être.


JEUDI 31 OCTOBRE

14h00 : Énergie et science-fiction
Les artefacts gigantesques que la science-fiction met régulièrement en scène relèvent souvent d’un imaginaire débridé. Mais, à défaut d’être réalisables dans un futur proche, ils sont parfois scientifiquement pensables. Alors, que nous manque-t-il pour les réaliser ? Nous verrons que la différence entre nous et les ingénieurs du futur est d’abord une affaire de capacité à utiliser une grande quantité d’énergie.
Avec : Roland Lehoucq

15h30 : l’espace fait son cinéma
De Méliès aux films hollywoodiens, de la toile peinte à l’ordinateur, de la fiction au documentaire, la représentation de l’espace profond au cinéma a connu mille variantes. Passé le simple fond noir parsemé de points blancs, la mise en scène cinématographique s’avère bien plus complexe. Entre réalisme et expressivité, comment représenter un volume infini sur un écran bidimensionnel ?
Avec : Olivier Cotte

17h00 : Génomancien
L’ADN prédéfinit les limites de ce que nous pouvons être et décrit ce que nous sommes. Ce code interne et secret qui raconte d’où nous venons est l’un des grands enjeux scientifiques et éthiques contemporains. Prévoir les maladies, les mutations, les soigner, ou les encourager peut-être, des thérapies géniques au bio hacking, des cellules totipotentes au cancer…
Avec : Karim Si-Tayeb


VENDREDI 1ER NOVEMBRE

14h00 : Les phénomènes énergétiques de l’univers
En dépit des apparences, l’Univers est le théâtre d’événements capables de dégager de gigantesques quantités d’énergie sur de courtes durées. Ces sources transitoires, comme les sursauts gamma, les supernovæ ou les noyaux actifs de galaxie, sont souvent associées à des objets extrêmes comme des étoiles à neutrons ou des trous noirs. Faisons ensemble un petit tour des cataclysmes cosmiques.
Avec : Bertrand Cordier (CEA)

15h30 : L’Afrofuturisme
L’afrofuturisme, en littérature, se concentre sur des textes où des protagonistes noirs s’extirpent de leur condition désavantagée ou oppressée. Il a pour but de pallier le manque de représentativité des cultures afro descendantes dans l’art en général et construire les modèles manquants à ces populations auxquels elles pourront s’identifier. Aujourd’hui, l’afrofuturisme ?
Avec : Michael Roch

17h00 : La théorie de l’évolution : une théorie mal-aimée
La théorie de l’évolution subit des malédictions qui la rendent contre-intuitive, dérangeante, et difficile à accepter. Si biais cognitifs et préjugés sont responsables de la plupart de ces obstacles, elle souffre aussi d’avoir été récupérée par des idéologies criminelles et de heurter des discours déjà établis. Les questions de ceux qui la refusent sont-elles stupides ? Ceux qui la défendent l’ont-ils vraiment comprise ? Petit tour de la plus détestée des théories scientifiques.
Avec : Thomas Durand


SAMEDI 2 NOVEMBRE

14h : L’IA conversationnelle
L’an dernier, un homme s’est marié avec Hatsune Miku, une chanteuse japonaise virtuelle. Dans Intelligences Artificielles : Miroirs de nos vies les auteurs imaginent qu’on a créé une IA et qu’on l’a l’inscrite à un concours de musique. Comment réagira le public ? Indifférence ou répulsion ? Ou mariage, comme dans la réalité ? Rencontre avec ceux qui font parler les IA…
Avec : Fibre Tigre, Arnold Zéphir

15h30 : Les codes de l’illustration
Jadis graphiste, Laurent Durieux évolue dans un monde rétro-futuriste où se côtoient géants d’acier, décors joliment surannés et vertigineux gratte-ciels. Son travail consiste notamment en la réinterprétation d’affiches de films iconiques pour lesquels il crée des versions alternatives. Mais quels codes, quelles thématiques dominent le travail de l’affichiste ?
Avec : Laurent Durieux

17h : Scientificité du jeu vidéo
Les jeux vidéo ont évidemment besoin des sciences, que ce soit pour améliorer l’accessibilité et le rendu (animation 3D, spatialisation sonore, voix…) que comme élément potentiel de gameplay (modèles physiques, économiques, sociaux…). Mais les sciences pourraient-elles avoir besoin du jeu vidéo, aujourd’hui première industrie du divertissement, pour progresser et/ou se démocratiser ?
Avec : Raphaël Granier de Cassagnac


Le festival Les Utopiales est produit par La Cité des Congrès de Nantes.

Info billetterie ici
Pour les détenteurs du Pass Utopiales ou du bracelet journalier, l’accès à l’Université éphémère se fera sans avoir besoin de payer un supplément.