Dance-Park, un dimanche tangent

Stéphane Fratti / Odile Darbelley et Michel Jacquelin

Stéphane Fratti
Magma

J’ai imaginé le projet Magma pour contrer le processus de déliaison qui marque la société contemporaine. Dans la continuité des ateliers proposés les samedis, le Dance-Park permettra aux spectateurs de passer de la contemplation à l’observation voir mème à l’immersion. Des conditions idéales pour expérimenter cette recherche et y trouver une forme nouvelle induite par l’architecture particulière du lieu et toutes les circulations possibles.

Odile Darbelley / Michel Jacquelin
L’art Tangent

Une œuvre est dite tangente à partir du moment où son coefficient de tangence est perçu comme étant supérieur à 10° par rapport à l’art qui lui est contemporain. Si l’inutilité apparente d’une œuvre tangente est exactement proportionnelle à la portée de sa trajectoire, il vaut mieux partir du point d’impact (la réception de l’œuvre), plutôt que de s’intéresser à son décollage (le point de départ). À tout moment l’art tangent invente la pelle pour creuser son passé.

Programme complet du Dance-Park

vous aimerez peut-être...