Soirée Pas Normal !

En compagnie de : Uncle O + Alex Rossi + Paddy Steer + Trio Berrocal.Fenech.Eeplay + Diana Alma

En compagnie de : Uncle O►Alex Rossi► Paddy Steer►Trio Berrocal.Fenech.Eeplay ►Diana Alma

▬▬▬▬▬● vendredi 23 février 2018●▬▬▬▬▬

soirée « PAS NORMAL ! »
Un rendez-vous régulier au Lieu Unique autour de l’expérimentation sonore. Étonnement, ravissement et perception décalée, cette soirée hors-normes est le passage vers de multiples univers singuliers et ça, c’est « pas normal ! »

▬▬▬▬▬● 1ere partie●▬▬▬▬▬
A partir de 21h au 1er étage / Salon de Musique, (entrée gratuite) :

Trio Jac Berrocal, David Fenech, Vincent Epplay (concert / Blackest Ever Black / Paris)
Le trio Jac Berrocal / David Fenech / Vincent Epplay poursuit sa recherche sonore et visuelle depuis plus de 5 ans. Leur musique évoque parfois le mystère des grands espaces, parfois l’agitation des grandes villes… Ils jouent souvent accompagnés des films de Vincent Epplay, qui est également plasticien. La présence UNIQUE de Jac Berrocal (au chant et à la trompette) à la fois icone punk et free jazz confère à leurs shows une indescriptible urgence. Leur 2e album sortira bientôt sur le label anglais Blackest Ever Black.
https://www.youtube.com/watch?v=o-iiVVweGJo
https://www.youtube.com/watch?v=VirTRfq7I-U

Diana Alma (Concert / Nantes)
Il s’agit du récent projet d’un nanto-brestois proférant de vieilles incantations et souvenirs oubliés à partir d’anciennes bandes. Un pont entre romantisme et drame, entre passé et présent.
https://dianaalma.bandcamp.com/track/side-a

▬▬▬▬▬● 2ème partie●▬▬▬▬▬
A partir de 22h au Bar/Club, (entrée libre) :

Alex Rossi
(Concert / BORN BAD RECORDS / Paris)
Alex Rossi est un chanteur et parolier français d’origine italienne.
« Le plus italien des chanteurs français » dixit la presse.
En 2013, il sort sur le label Born bad records, L’ultima canzone et Ho provato di tutto. Ep co-signé avec Romain Guerret et Arnaud Pilard du groupe Aline et remixé par Yan Wagner. Hommage appuyé à une variété italienne fin 70 début 80 (Lucio Battisti, Matia bazar…). Ce dandy aux airs de pas y toucher réactualise tout ce qu’il aime dans cette musique: l’hymne fédérateur, la nostalgie moderne, l’ironie pas tout à fait.
En 2016, il s’offre une récréation avec La famiglia, une reprise de Teachers des Daft Punk et sort au printemps 2017 l’inédit Al dente via La Souterraine.
Au printemps 2018, Alex Rossi passera au long format puisqu’il sortira son album italien avec le soutien d’Agnès B, épaulé encore par les gars d’Aline mais aussi Julien Barthe de Plaisir de France. Autant de tubes offerts aux cœurs ouverts pour boire du spritz en pantalon blanc.
https://www.youtube.com/watch?v=7MxlSJLrNvg
https://alexrossi.bandcamp.com/

Paddy Steer
(Concert / Manchester)
Paddy est un personnage ressemblant à Zelig (l’homme caméléon) tout au long de la chronologie de son activité musicale à Manchester. C’est un témoignage de sa musicalité avec laquelle il a joué avec un large éventail de musiques et d’artistes au fil des années, que ce soit en tant que bassiste, batteur, guitariste hawaïen, etc. ou tous ces rôles en même temps.
Il y avait son propre projet musical « Homelife » avec lequel il a sorti six albums au cours des dernières années, le son de Homelife était complexe mais avec un sens chaud de l’émerveillement, un équilibre de chansons et d’instrumentaux. Beaucoup de musiciens ont contribué au projet Homelife, brassé lentement par Paddy dans son grenier avant d’être sorti comme un petit orchestre pour des concerts très uniques.
Paddy continue de développer son art. Il y a quelque chose du cordonnier de conte de fées qui travaille tard dans la nuit pour faire les plus belles chaussures du royaume, ou peut-être que les elfes musicaux se mettent au lit pendant qu’il est au lit.
Sa musique ressemble à un dessin animé avec des événements, de nouvelles textures et des couleurs de peintures d’enfants, comme un coucou suisse fait de boîtes à œufs et de crin, collé par un joueur de Moog africain dans un magasin de fer à repasser vietnamien.
En rejetant la notion de «reproduction immaculée» de ces chansons, ces interprétations vivantes errent plus audacieusement et admirablement sur la frontière de l’abstraction chaotique, de l’expression et de la gaffe focalisée, dévalant la colline, comme de derrière son éventail d’instruments, punk anarchiquement intrépide se gargarisant à travers un vocoder avec son xylophone, étincellant sous des lumières disco et des napperons.
https://www.youtube.com/watch?v=r5n-XQgnH18
https://soundcloud.com/paddy-steer/elizabethan-pancake

Uncle O
(mix / Toxic / Paris)
Directeur artistique, graphiste, musicien et dj dont l’univers créatif est aussi précis que foisonnant, Uncle O a cré, etre autres, les identitées visuelles de Corida, La Cigale et Because Music, concu de nombreux logos et affiches de spectacles, exposé à la galerie 12Mail et réalisé des pochettes de disques pour des artistes tels que les Rollings Stones, Les Rita Mitsouko, Kesiah Jones, Cerone… Moitié du duo des soirées TOXIC (avec Solo) dont il réalise également les visuels, il a mixé avec Justice, Trevor Jackson, DMX Krew, Egyptian Lover, Pilooski, Prince, Joakim, Patrick Vidal… On lui doit également les compilations Shaolin Soul, les compilations Cosmic Machine, Dirty South Bass, Toxic … Depuis 2013 il écrit une chronique de disques pour le magazine Tsugi.
https://www.mixcloud.com/UNCLEO/cosmic-traveller2077-by-uncle-o/
https://uncleovisualdisciplines.wordpress.com/

▬▬▬▬▬● Mots clefs ●▬▬▬▬▬
musiques aventureuses…jazz, expérimental, freak, punk, électro, italiano, funk…