Salomé – Circuit des Yeux

ciné-concert

** Abonnez-vous **

L’artiste américaine Haley Fohr est insaisissable, mêlant folk, expérimentations et digressions psychédéliques. Des univers multiples que l’on retrouve dans la musique qu’elle a imaginée pour le film muet de 1923, Salomé.

Il ne faut ni se fier aux apparences, ni au patronyme. Car derrière le nom français de Circuit des Yeux, se cache une artiste américaine aux idées larges dont la voix grave rappelle à s’y méprendre celle du regretté Scott Walker. Une voix qui se pose sur une sorte de folk mutant aux accents psychédéliques.

Mystérieuse (elle se dissimule parfois sous le pseudo Jackie Lynn), portée sur l’expérimentation (mais sans jamais oublier la mélodie), Haley Fohr a été missionnée par l’Opera North de Leeds pour imaginer avec son groupe la bande-son de Salomé.

Adapté de la pièce d’Oscar Wilde, ce film muet culte réalisé par Charles Bryant met en scène la passion du roi Hérode pour sa nièce, le temps d’une œuvre en noir et blanc à la fois sensuelle et violente. Soit le véhicule parfait pour une musique qui aime jouer sur les émotions, celles de son auteur comme celles des auditeurs.