Saga

Jonathan Capdevielle

La Saga de Jonathan Capdevielle prend racine à la lisière d’une forêt dans la région de Tarbes, dans une boulangerie tenue par sa sœur Sylvie et son compagnon Alain, un boulanger gitan qui a fait de son fournil la plaque tournante de toute sorte de trafics (armes, faux chéquiers…). C’est là que le metteur en scène a grandi et que tout a commencé.

De ses souvenirs d’enfance, il a fait un spectacle aux accents pagnolesques, à la fois truculent et touchant. Performeur, acteur, ventriloque, Jonathan Capdevielle s’est fait remarquer en 2007 en interprétant un serial killer dans Jerk, de Gisèle Vienne, dont il est proche. Pour Saga, il incarne sur scène la polyphonie de ceux qui ont fait son passé : l’enfant « Jojo », « Toyota », un patron de boîte gay… On plonge dans l’enfance, dans l’adolescence, dans un quotidien fantasque magnifiquement revisité par un récit palimpseste fait de découpages, de trous et de superpositions.

La drogue, les plages de nudistes à Hendaye, l’homosexualité, les films d’horreur, les séances de spiritisme… à l’ombre d’un imposant pic des Pyrénées, unique décor sur le plateau nu, ce roman familial se déploie et retrace finalement l’histoire d’une époque, d’un territoire, d’une identité, ramenant mine de rien chacun d’entre nous à ses propres souvenirs perdus.

Plongez dans les coulisses du spectacle avec Jonathan Capdevielle :