Naoya Hatakeyama

Rikuzentakata

Naoya Hatakeyama est né en 1958 à Rikuzentakata, une des villes les plus touchées par le tsunami du 11 mars 2011. Son travail porte essentiellement sur le paysage, l’architecture et les relations entre l’homme et la nature. Il compte parmi les artistes photographes les plus représentés dans les collections publiques aux États-Unis, en Europe et au Japon.

Dans les jours qui suivirent le grand séisme du Tōhoku, l’artiste se rendit sur les lieux dévastés et en particulier dans sa ville natale, entièrement détruite par la vague. Il commença à réaliser des clichés pour conserver le souvenir de l’événement. Il est ensuite retourné régulièrement sur les lieux pour poursuivre ce travail de mémoire. Tout ou partie de la série qui en résulte, intitulée Rikuzentakata, a déjà été exposé en divers lieux à l’étranger, ainsi au Museum of Fine Arts de Boston en 2015, dans le cadre de l’exposition intitulée In the Wake : Japanese Photographers respond to 3/11, au Museo de Arte e Historia de Guanajuato et au Museo Archivo de la fotografia de Mexico en 2017, avec le concours de la Fondation du Japon.

vous aimerez peut-être...