Mouvements sociaux et théorie politique : à quand la réconciliation ?

Rencontre avec Isabelle Garo

Les mouvements sociaux sont vigoureux, mais sporadiques. Sur le plan politique, la gauche est divisée et peine à porter un projet alternatif clair et cohérent. Si aujourd’hui la critique marxiste du capitalisme est plus que jamais féconde du côté de la philosophie mais aussi des sciences sociales – preuve d’un retour, relatif mais réel, de la thématique communiste – son action politique, en revanche, ne bénéficie pas du même regain d’intérêt. Cette reviviscence partielle de la question communiste sur le terrain théorique témoigne d’une recherche croissante d’alternatives aux dégâts colossaux du capitalisme contemporain. Comment combiner alors la réflexion collective et la construction effective de telles alternatives, à partir des conditions existantes ?

vous aimerez peut-être...