Dance-Park

Mickaël Phelippeau

Françoise & Alice

Dans le contexte du Dance-Park, espace pensé pour inciter au déplacement, j’aimerais expérimenter une phase d’un portrait chorégraphique en cours et inviter Françoise & Alice, deux performeuses, l’une valide et l’autre porteuse de trisomie 21, mère et fille. Je les ai rencontrées il y a cinq ans et ai appris sur leurs liens, leurs engagements respectifs au quotidien, leurs relations à la danse qui les a d’abord séparées puis réunies, leurs questionnements. Nous invitons le public, depuis l’endroit où nous en sommes du processus en forme de vague infinie, à entrer dans la rencontre, à partager les regards, à prendre place dans l’espace incurvé et sur le sol jaune. Je suis, de plus, un amoureux éperdu de cette couleur. Comme un appel à faire partie de l’aventure.*

Depuis 2003, Mickaël Phelippeau axe ses recherches autour de la démarche bi-portrait, prétexte à la rencontre. Il crée ainsi une vingtaine de pièces chorégraphiques depuis bi-portrait Jean-Yves (2008), ou plus récemment Membre fantôme avec le sonneur Erwan Keravec (2016), en passant par des portraits chorégraphiques de groupe tels que Chorus et Footballeuses. Depuis 2010, Mickaël Phelippeau est directeur artistique des résidences À Domicile (Guissény, Bretagne).

*Mickaël Phelippeau a écrit la pièce The Yellow Project pour déclarer son amour à la couleur jaune. La couleur du sol du Dance-Park, jaune tournesol, lui apparaît donc comme une invitation personnelle.

vous aimerez peut-être...